Ukraine : l’AIEA alerte sur une dégradation de la situation à Zaporijia - Sfen

Ukraine : l’AIEA alerte sur une dégradation de la situation à Zaporijia

Publié le 26 juillet 2022

Des informations venues des autorités ukrainiennes indiquent que les forces russes auraient déployé des équipements militaires sur le site de la centrale Zaporijia, occupée depuis le 5 mars dernier. L’agence onusienne demande une nouvelle fois la possibilité de visiter le site.

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Mariano Grossi a appelé à éviter toute escalade autour de la centrale nucléaire de Zaporijia (ZNPP) en Ukraine où la situation serait dégradée.  « Ces rapports sont très inquiétants et soulignent encore davantage l’importance de la visite de l’AIEA à la centrale de Zaporijia. Je poursuis mes efforts déterminés pour convenir et diriger une mission de sûreté, de sécurité et de garanties sur le site dès que possible. C’est urgent », a-t-il lancé.

En effet, les autorités ukrainiennes affirment que les forces russes ont déployé des lanceurs de missiles sur le site de la centrale. « La situation (à la centrale) est extrêmement tendue et la tension s’accroît de jour en jour. Les occupants y amènent leur machinerie, y compris des systèmes de missiles avec lesquels ils ont déjà frappé de l’autre côté de la fleuve du Dniepr et sur le territoire de Nikopol », assure Petro Kotin, président d’Energoatom, sur Telegram.

Nouvelle demande de visite

L’AIEA n’évoque pas ces éléments mais assure que « Il est extrêmement important qu’aucune action ne soit entreprise qui pourrait compromettre de quelque manière que ce soit la sécurité de cette centrale, qui est aussi la plus grande d’Europe. Lors d’un conflit de cette nature, une installation nucléaire peut être endommagée involontairement. Il faut l’éviter à tout prix ». Aussi, l’AIEA insiste de nouveau sur l’importance que l’agence onusienne puisse visiter le site de Zaporijia. Depuis la prise de contrôle de la centrale, le 4 mars dernier, l’AIEA a une visibilité réduite sur la situation dans l’installation.

L’Ukraine a informé séparément l’AIEA aujourd’hui que 10 des 15 réacteurs nucléaires du pays sont actuellement connectés au réseau, dont trois à la centrale de ZNPP, trois à la centrale de Rivne, deux à la centrale d’Ukraine du Sud et deux à la centrale de Khmelnytskyy. Les autres réacteurs ont été arrêtés pour une maintenance régulière. Les systèmes de sécurité restent opérationnels dans les quatre centrales nucléaires, et elles continuent également à disposer d’une alimentation électrique hors site, a déclaré l’Ukraine. ■

Par la Sfen

Photo : Rafael Grossi, Président de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) – copyright : JOE KLAMAR / AFP