WNE 2016 : le rendez-vous de l’industrie nucléaire - Sfen

WNE 2016 : le rendez-vous de l’industrie nucléaire

Publié le 3 mai 2016 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Changement climatique
  • Nuclear4Climate

Du 28 au 30 juin prochain, la 2ème édition du salon WNE ouvrira ses portes au Bourget sur plus de 25 000 m². L’occasion, comme en 2014, de rencontrer l’immense majorité des acteurs de la filière nucléaire mondiale. Donneurs d’ordre, start-up, écoles, centres de recherche, PME, ETI, institutions… présenteront leurs nouveautés.

L’indispensable coopération internationale

Lors de la conférence de presse donnée par les organisateurs de WNE, sous les auspices de l’Agence pour l’Energie Nucléaire de l’OCDE (OCDE/AEN), Daniel Irracane, Directeur-adjoint de l’AEN, a rappelé que le nucléaire faisait partie intégrante de la « corbeille technologique » à disposition des Etats-membres pour développer leurs politiques énergétiques. M. Irracane a souligné le rôle de l’AEN qui invite les experts à réfléchir sur les sujets liés à l’énergie pour donner une « compréhension globale des énergies, y compris le nucléaire ». Pour lui, « il n’y a pas de mauvaise énergie. Nucléaire et renouvelables s’additionnent. Il ne faut pas opposer les énergies : chacune a son tropisme, ses caractéristiques. Si l’on veut s’inscrire dans un scénario qui limite le réchauffement planétaire à 2°C, les ENR seront là. Mais la seule énergie bas-carbone qui peut produire de l’énergie de masse, c’est l’énergie nucléaire dont la part va augmenter, notamment en Chine ».

Daniel Irracane fait valoir que « le nucléaire exige des compétences solides. Et de fait, la coopération internationale est essentielle. C’est cette coopération internationale qui contribue à construire la confiance indispensable au développement du nucléaire. Pour créer cette confiance, les différents pays doivent converger en termes de règles de sûreté, de gestion des déchets…. Même s’il y a des situations et des volontés souveraines dans chaque pays. » 

 

WNE 2016 : le nucléaire dans le mix énergétique mondial

Gérard Kottman, Président de l’Association des industriels français exportateurs du nucléaire (AIFEN), organisateur de WNE, a dévoilé le thème de l’édition 2016 du « Bourget du nucléaire » : le nucléaire dans le mix énergétique mondial. Il rappelle que « quand WNE ouvrira ses portes, ça fera 7 mois que la COP21 aura fermé les siennes. Et La COP21 a mis en valeur qu’il fallait mobiliser toutes les énergies pour réduire la part du carbone. Ce qui met en valeur le rôle du nucléaire dans la corbeille technologique ». En effet, il précise « qu’à l’heure où l’Allemagne construit 1000 MWe de centrales à énergie fossile chaque année, l’énergie nucléaire a le gros avantage d’être bas-carbone » et fait bien partie de la solution pour lutter contre le réchauffement climatique.

Ce « rendez-vous très attendu de l’industrie nucléaire mondiale » sera donc l’occasion d’aborder tous les domaines de l’atome, de l’enrichissement aux déchets, en passant par le financement, la formation, les nouveaux matériaux, les technologies… et bien sûr, l’innovation.

 

WNE Awards, Training Planet, conférences et rendez-vous d’affaires

Cette année, WNE innove avec notamment la remise des WNE Awards. Plus de 120 dossiers de candidature ont été déposés par les entreprises exposantes pour quatre prix décernés dans les domaines de la sûreté, l’innovation, l’excellence opérationnelle et le knowledge-management.

Les parrains des WNE Awards sont prestigieux : William B. Magwood, Directeur de l’AEN-OCDE, Bernard Bigot, pilote du projet Iter, Jacques Régaldo Président de la World Association of Nuclear Operators (WANO) et David Drury, Directeur des ressources humaines de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

Les espaces Innovation Planet et Training Planet valoriseront les nombreuses petites entreprises innovantes de la filière nucléaire et les formations spécialisées. Plus de 3 000 rendez-vous entre exposants seront également organisés au « Buyer’s club » qui permettra de mettre en relation les acheteurs et les fournisseurs. Plus de 800 VIP – ministres, autorités de sûreté, présidents d’associations internationales, directeurs de centrales nucléaire et de centres de recherche… – sont également attendus.

Comme en 2014, la dernière journée du salon sera entièrement consacrée aux étudiants, du CAP aux écoles d’ingénieurs, pour leur permettre de rencontrer les entreprises et découvrir les métiers.

 

La SFEN sera au rendez-vous

Comme en 2014, la SFEN disposera d’un espace à WNE, l’occasion pour l’association, de faire entendre sa voix d’expert. La SFEN Jeune Génération sera particulièrement à l’honneur puisqu’elle organise son colloque annuel Atoms for the future en marge du salon. Le thème de cette 6ème édition d’Atoms « Time in nuclear energy » permettra de présenter les différentes notions de temps qui rythment l’industrie nucléaire. Sans oublier, bien sûr, le concours Innovatome organisé par la SFEN Jeune Génération, qui s’adresse aux étudiants de tous les domaines et vise à distinguer les innovations liés aux évolutions sociétales : numérique, transition écologique et santé-sécurité-bien-être.

 

 
WNE 2016 en chiffres
– 25 365 m² de surface
– 650 exposants
– 10 000 visiteurs attendus
– 27 pays représentés
– 14 pavillons nationaux
 

Crédit photo : DR 

Publié par Isabelle Jouette (SFEN)

  • Changement climatique
  • Nuclear4Climate