Les renouvelables ne suffisent pas à soutenir le rythme de décarbonation nécessaire - Sfen

Les renouvelables ne suffisent pas à soutenir le rythme de décarbonation nécessaire

Publié le 10 octobre 2018 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Climat
  • PPE
  • Transition énergétique

En dépit d’investissements sans précédent dans les énergies renouvelables, l’intensité carbone de l’électricité n’a baissé que très lentement, de l’ordre de 0,5 % par an. L’atteinte des objectifs de 2°C nécessiterait une baisse huit fois supérieure.

D’après Bloomberg Energy Finance les investissements dans les énergies renouvelables, principalement dans l’éolien et le solaire, ont représenté dans le monde de l’ordre de 300 milliards de dollars par an depuis 2010. Bénéficiant d’un fort support politique et de gains de compétitivité, en particulier dans le solaire, ces investissements ont dépassé, dans de nombreux cas, les prévisions qu’avaient faites les agences officielles. 2016 en particulier a été une année record : les projets dans les énergies renouvelables ont représenté deux tiers des installations nettes de nouvelles capacités électriques dans le monde.

Pourtant, sur la moyenne des dix dernières années, l’intensité carbone de l’électricité n’a baissé que très lentement, de l’ordre de 0,5 % par an. L’atteinte des objectifs de 2°C nécessiterait une baisse huit fois supérieure, de l’ordre de 4 % [1] par an.

figure_article_3.2.jpg

 


IEA ETP juin 2017


Par la rédaction

  • Climat
  • PPE
  • Transition énergétique