Mini-Mambo : le robot utilisé pour le démantèlement de Fukushima - Sfen

Mini-Mambo : le robot utilisé pour le démantèlement de Fukushima

Publié le 26 juin 2017 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Démantèlement
  • Fukushima
  • Japon
mini-mambo_le_robot_utilise_pour_le_demantelement_de_fukushima

Toshiba et l’IRID (International Research Institute for Nuclear Decommissioning) ont présenté jeudi 15 juin un nouveau robot sous-marin dénommé « Mini-Mambo ».

Tepco espère pouvoir naviguer avec ce robot dans les 6 mètres d’eaux contaminées de l’enceinte de confinement du réacteur 3 dès mi-juillet.

Il devrait permettre d’obtenir des informations sur la situation à l’intérieur du bâtiment et sur la localisation du coeur fondu du réacteur. Le robot devra cependant évoluer dans des conditions difficiles puisque l’intérieur de l’enceinte de confinement se trouve dans la pénombre et que beaucoup d’obstacles physiques risquent de compliquer son avancée.

En février et mars 2017, les inspections des réacteurs 1 et 2 par des robots n’avaient déjà pas donné les résultats espérés. Seuls les résultats d’analyse d’une masse sombre dans le réacteur 2 en janvier 2017 pourraient fournir quelques précisions sur la localisation du corium.

Cet article est un résumé d’articles parus dans la presse japonaise. Il n’engage en aucun cas ni la responsabilité de l’Ambassade de France au Japon, ni celle de son Service nucléaire.


Par la rédaction et l’ambassade de France au Japon

  • Démantèlement
  • Fukushima
  • Japon