L’Ukraine demande une assistance matérielle à l’Agence internationale de l’énergie atomique - Sfen

L’Ukraine demande une assistance matérielle à l’Agence internationale de l’énergie atomique

Publié le 25 avril 2022 - Mis à jour le 26 avril 2022
  • AIEA
  • Tchernobyl
  • Ukraine

L’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA) a été sollicitée par les autorités ukrainiennes pour recevoir des équipements nécessaires à assurer la sûreté des sites nucléaires. Il s’agit par exemple d’outils de mesures de radiation ou d’alimentation électrique. L’AIEA assure que les 31 membres de l’agence répondront à cette demande.

La situation autour des installations nucléaires en Ukraine semble stabilisée depuis plusieurs jours, selon les derniers rapports quotidiens de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). L’Ukraine a informé l’agence qu’une nouvelle rotation de personnel a eu lieu le 19 avril à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Par ailleurs, sur les 15 réacteurs opérationnels du pays répartis dans quatre centrales nucléaires, sept sont actuellement connectés au réseau, dont deux unités de la centrale nucléaire de Zaporija, aux mains des forces russes.

Cependant, Kiev a communiqué à l’AIEA, vendredi 22 avril, « une liste complète des équipements dont le pays dit avoir besoin pour assurer le fonctionnement sûr et sécurisé de ses installations nucléaires pendant le conflit actuel », a expliqué le directeur général Rafael Mariano Grossi. Cette liste comprend divers appareils de mesure des radiations, du matériel de protection, une assistance informatique, des systèmes d’alimentation électrique et des générateurs diesel.

Assistance et livraison

« L’AIEA dispose de l’expertise technique nécessaire pour aider l’Ukraine à assurer la sûreté et la sécurité de ses sites nucléaires. Nous coordonnerons la mise en œuvre de l’assistance que l’AIEA et ses États membres fourniront, notamment en livrant les équipements nécessaires directement sur les sites nucléaires ukrainiens. Les besoins sont importants et je suis très reconnaissant du soutien considérable que nos États membres ont déjà indiqué qu’ils mettraient à la disposition de l’Ukraine », déclare Rafael Grossi.

En réalité, l’AIEA est déjà venue en assistance à plusieurs reprises. Lorsqu’une délégation de l’AIEA s’est rendue fin mars sur plusieurs sites en Ukraine. L’agence précise par ailleurs d’autres livraisons sont déjà en route vers Tchernobyl, « par exemple des équipements de surveillance des rayonnements ainsi que des équipements de protection individuelle », précise-t-elle.

Depuis le 26 avril, Rafael Grossi et une équipe de l’AIEA est de nouveau en Ukraine pour une mission d’assistance. La mission débute par un passage à Tchernobyl « pour livrer des équipements, procéder à des évaluations radiologiques et restaurer les systèmes de contrôle des garanties », précise l’agence onusienne. ■

Par la Sfen
Copyright photo : AIEA

  • AIEA
  • Tchernobyl
  • Ukraine