L’inde réaffirme sa volonté de construire des EPR à Jaitapur - Sfen

L’inde réaffirme sa volonté de construire des EPR à Jaitapur

Publié le 13 mai 2022
  • EPR
  • Inde

Le Président Emmanuel Macron a reçu, le 4 mai dernier, le Premier ministre indien dans le cadre d’une rencontre bilatérale. Les deux partis ont souligné leur attachement à la poursuite du projet de construction de six EPR sur le site de Jaitapur. 

À l’occasion de la visite du Premier ministre indien, Narendra Modī, le 4 mai dernier, la France et l’Inde ont “ réaffirmé leur détermination à assurer le succès du projet stratégique de réacteur EPR” en Inde et ont salué les progrès accomplis sur le sujet. Pour mémoire, le 22 avril 2021 EDF avait remis une l’offre technico-commerciale pour la fourniture des études d’ingénierie et des équipements en vue de la construction.

Cette déclaration commune est un signal positif en faveur de ce projet initialement lancé en 2009 par Areva puis repris par EDF. Il ambitionne de construire six EPR sur le site de Jaitapur dans l’État du Maharashtra en Inde. Les deux chefs d’État se sont engagés à poursuivre et intensifier les contacts sur le sujet dans le but de “fournir une énergie fiable, abordable et à faible émission de carbone en Inde« , a déclaré l’Élysée.

Une contribution à la sécurité d’approvisionnement du pays

Ce projet d’une capacité installée de 9,6 GW permettrait d’alimenter une ville de 70 millions d’habitants et contribuerait à diversifier et décarboner l’électricité indienne. La consommation d’électricité dans le pays pourrait tripler d’ici à 2050 (notamment en raison de la climatisation), selon l’Agence internationale de l’énergie. Les récentes vagues de chaleur dans le pays montrent déjà la sensibilité du pays à ce besoin.

Malgré un effort important de l’État indien pour démocratiser l’accès à l’électricité, près de 74 % de cette dernière est produite avec du charbon, massivement émetteur de gaz à effet de serre. Ce projet de construction de trois paires de réacteurs aurait pour conséquence de prévenir l’émission de près de 80 millions de tonnes de CO2 limitant ainsi l’empreinte climatique du deuxième consommateur mondial de charbon.

Enfin, les retombées socio-économiques du projet en Inde seraient importantes avec la création de milliers emplois locaux par paire d’EPR pour la seule phase de construction ainsi que 2 700 emplois permanents lors de la phase de production. La France bénéficiera également d’importantes retombées pour la filière nucléaire française sur toute la durée du projet.

Par Thomas Jaquemet (Sfen)
Copyright photo : Daniel Pier / NurPhoto / NurPhoto via AFP

  • EPR
  • Inde