EDF, championne de la croissance bas-carbone - Sfen

EDF, championne de la croissance bas-carbone

Publié le 7 novembre 2016 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Climat
  • Nuclear4Climate
  • Transition énergétique
edf_championne_de_la_croissance_bas-carbone

Pour la première fois, EDF obtient la note maximale de A au CDP Climate Change. Ce classement dressé par l’« ONG environnementale la plus puissante au monde » (sic : Harvard Business Review), CDP, valide les choix de l’électricien français à la tête d’un des plus grands parcs de production d’électricité bas carbone au monde.

CDP, organisation de référence en termes de transparence dans la lutte contre le changement climatique, a sollicité plus de 2 000 entreprises cotées à travers le monde sur leurs stratégies de lutte contre le changement climatique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le système de notation développé par l’ONG permet d’identifier les entreprises qui s’engagent en faveur d’une économie bas carbone. 

L’électricien « champion de la croissance bas carbone »

Premier exploitant nucléaire au monde avec 78 réacteurs et premier producteur d’énergies renouvelables d’Europe, EDF ne cesse de réduire ses émissions de CO2. L’an dernier, l’électricien est même passé sous la barre des 100gCO2/kWh. Ce résultat est trois fois inférieur à la moyenne européenne du secteur.

Jean-Bernard Lévy, Président directeur général du groupe EDF déclare à ce sujet qu’« intégrer la très sélective liste des leaders de performance climat du CDP Climate Change, organisation de référence en termes de transparence dans la lutte contre le changement climatique, est la reconnaissance de l’engagement de longue date d’EDF pour le climat. Elle illustre par la preuve la pertinence de la stratégie CAP 2030 engagée par l’entreprise, pour devenir l’électricien responsable de demain, champion de la croissance bas carbone ».

En septembre dernier, le groupe a fait son entrée dans le prestigieux indice mondial Dow Jones Sustainability Indexes World (DJSI) qui classe les entreprises les plus performantes en termes de durabilité sur les questions économiques, sociales et environnementales. Là aussi, l’électricien obtient de bon résultat, sa note est de 87/100. 

14 entreprises françaises saluées pour leurs efforts

Depuis la COP21, les acteurs du secteur de l’énergie ont su déclencher des programmes de réduction de leurs émissions de CO2. L’autre géant français, Engie, a lui aussi obtenu de bons résultats, notamment grâce à l’exploitation de ses 7 réacteurs (situés en Belgique) et le développement des nouvelles énergies renouvelables.

Aux côtés des deux énergéticiens, 14 entreprises françaises ont obtenu la meilleure note et sont recensées dans la liste « Climate A » : PSA, Michelin, Renault, L’Oréal, ICADE, Klepierre, Bic, Bouygues, Schneider Electric, Atos SE, Suez Environnement, et Veolia.

Au niveau mondial, seules 14 % des entreprises interrogées par CDP se sont fixées des objectifs de réductions de leurs émissions de CO2 allant au-delà de 2030, tandis que le défi climatique requiert une vision à 2050. Le CDP a donc décidé de mettre en place un suivi d’objectifs en ligne avec l’accord de Paris, visant à conseiller les entreprises qui le souhaitent sur les mesures qu’elles doivent prendre pour, à leur échelle, contribuer à rester en-deçà d’une augmentation de 2°C.

Crédit : Didier Marc


Par Gaetan Metzger (SFEN)

  • Climat
  • Nuclear4Climate
  • Transition énergétique