22.09.2020

Suède : Ringhals-3 en route pour 60 ans ?

ringhals_vattenfall_2.jpg
Suède,
Nucléaire en Europe
La rédaction Sfen - ©Crédit photo Vattenfall

Le 18 septembre, les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont terminé l’examen de la sûreté opérationnelle à long terme (SALTO) de l’unité 3 de la centrale nucléaire de Ringhals[1], en Suède.

Cette inspection a été réalisée dans le cadre de la prolongation de la durée d’exploitation des deux réacteurs à eau pressurisée de 1000 MW, de 40 à 60 ans. La licence de l’unité 3, mise en service en 1981, expire en 2021 et celle de l’unité 4 se termine en 2023. Les experts remettront leur rapport final d’ici trois mois à l’opérateur Vattenfall, à l’autorité de sûreté nucléaire (SSN) et au gouvernement.

Des recommandations avaient été communiquées à la suite d’une première mission SALTO en 2018. Depuis, « les équipes de la centrale ont apporté des améliorations significatives dans la gestion du vieillissement de l’installation », a précisé le chef d’équipe et responsable de la sûreté nucléaire de l’AIEA, Robert Krivanek, en encourageant l’opérateur à poursuivre les travaux en cours.

[1] La centrale nucléaire de Ringhals compte quatre unités : la tranche n°1 de la centrale est un réacteur à eau bouillante de 881 MWe qui devrait définitivement fermer d'ici la fin de cette année. Ringhals-2 (un REB de 852 MWe) a fermé ses portes en décembre 2019 pour des raisons économiques.