26.01.2021

Sophie Missirian - Face aux défis, rester dans l’action

sophie_missirian.jpg
Nuclear4Climate,
Transition énergétique,
Digital
Par Gaïc Le Gros, Sfen

Sophie Missirian est pilote d’affaires à la Division combustible nucléaire d’EDF. Ancienne présidente de la Sfen Jeune Génération (Sfen JG), elle s’investit pour relever les nombreux défis énergétiques qui se posent aujourd’hui, entre enjeux climatiques et besoins collectifs.

Dans les années 2000, la protection de l’environnement et l’urgence liée au réchauffement climatique n’étaient pas encore comme aujourd’hui à ce point sous le feu des projecteurs. Pourtant, Sophie Missirian se passionnait déjà pour le sujet. Dès ses classes préparatoires, elle travaille sur les questions de fission et de fusion nucléaires. « L’énergie est l’un des grands défis contemporains : comment apporter de l’énergie aux gens qui en sont démunis ; comment limiter l’impact de l’énergie que nous consommons sur l’environnement », résume-t-elle.

C’est une chance de pouvoir dialoguer avec une multitude d’interlocuteurs...

De nature curieuse, Sophie entre à la Sfen JG en 2010 alors qu’elle débute sa carrière chez Areva (Orano depuis 2017) : « j’avais de nombreux collègues à la Sfen JG et j’ai souhaité les rejoindre pour en découvrir davantage sur la filière grâce aux colloques internationaux, aux visites de sites industriels, aux interviews de dirigeants... ». Engagée dans l’association, elle en devient la présidente en 2013. « J’ai toujours été très attachée à la Sfen JG qui faisait alors face à de nouveaux défis : développer l’association dans les territoires, l’enrichir par l’arrivée de nouveaux profils ou encore organiser à Paris le colloque « Atoms for the Future » de 2015 en parallèle de la COP21 - j’ai souhaité aller plus loin dans mon engagement ».

Aujourd’hui, Sophie est pilote d’affaires à la Direction du parc nucléaire et thermique (EDF) dans la Division combustible nucléaire (DCN). L’un des grands enjeux de l’aval du cycle du combustible consiste à disposer de solutions d’entreposage des combustibles usés adaptées à nos futurs besoins. Une problématique qui fait appel à de nombreux acteurs. « C’est une chance de pouvoir dialoguer avec une multitude d’interlocuteurs, reconnaît Sophie, travailler avec des partenaires de la filière nucléaire française mais aussi avec l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), les ministères et le public dans le cadre de concertations ». Avide de rencontres et de nouveaux défis, Sophie, en plus de ses missions, a participé au « Projet Y » d’EDF qui off re l’opportunité aux jeunes collaborateurs de réfléchir à la transformation du groupe, pour proposer et tester des solutions. Au-delà du secteur nucléaire, Sophie s’est lancée en 2020 dans la réalisation d’un reportage photo autour des mains en action dans l’art, l’artisanat, la musique, la cuisine. Un projet l’emmenant à nouveau vers de nouvelles rencontres.

 
Bio express
1985 | Née à Fontainebleau
2003-2006 | Lycée Louis-le-Grand Paris
2006-2009 | Centrale Supélec
2008-2009 | Imperial College London
2009- 2013| Ingénieur conduite post-accidentelle EPR (Areva)
2013-2015 | Ingénieur projet support aux offres (Areva)
2015-2017 | Estimateur de coûts à la Direction ingénierie et projets nouveau nucléaire (EDF)
2018 | Pilote d’affaires à la Direction du parc nucléaire et thermique