13.11.2020

Pierre-François Giroux - Valoriser l’esprit collectif

dscf0443.jpg
Sciences nucléaires,
R&D,
innovation
Par Gaïc Le Gros, Sfen

Après deux ans passés en classes préparatoires (2003-2005), attiré par les applications industrielles de haute technologie, Pierre-François Giroux s’oriente vers la science des matériaux, une discipline qui associe la physique et la chimie, si passionnantes à ses yeux. Sans être spécifique à l’industrie nucléaire, la science des matériaux est indispensable pour répondre à des problématiques rencontrées dans de nombreux secteurs comme l’énergie, les transports ou l’environnement.

C’est pour ses travaux consacrés à la «métallurgie des poudres dans les procédés de fabrication d’aciers à hautes performances pour l’industrie nucléaire » que Pierre-François Giroux reçoit le Prix Sfen Jacques Gaussens en 2020. Ses recherches l’ont conduit à se focaliser sur les problématiques propres à la fabrication additive des aciers austéniques, matériaux constituant de nombreux composants des réacteurs actuels, et sur les aciers ferrito-martensitiques renforcés par dispersion d’oxydes (ODS), matériaux candidats pour le gainage des combustibles des futurs réacteurs à neutrons rapides. Dans son travail, et parce que la science des matériaux l’est par définition, la transversalité est une notion importante.

Partie intégrante de mon métier, j’aime échanger avec mes doctorants et les aider à développer des solutions technologiques innovantes

Ainsi, parallèlement à ses activités de recherche au CEA, il réalise en tant qu’expert auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, des expertises de projets de R&D présentés par des entreprises dans le cadre du dispositif du crédit d’impôt recherche. «Avec l’examen d’une vingtaine de dossiers par an, cette activité me permet de développer et de valoriser mon expertise dans plusieurs domaines de l’industrie française. L’examen de ces dossiers et les rencontres qui en découlent m’apportent une vision globale nécessaire afin de repositionner mon travail de recherche au cœur des enjeux industriels », explique-t-il.

Pierre-François a coordonné deux programmes de recherche européens et a encadré cinq doctorants depuis 2015, dont trois ont soutenu leur thèse en 2018 et 2019. «Partie intégrante de mon métier, j’aime échanger avec mes doctorants et les aider à développer des solutions technologiques innovantes, détaille-t-il. Ces échanges m’apportent également un regard neuf sur mes propres travaux. » « Dans les sports collectifs comme dans la recherche, il est important de mettre en avant le meilleur de chacun, conclut-il, se rappelant sa pratique intensive du handball pendant 15 ans. L’esprit collectif est nécessaire pour la construction de projets qui nous dépassent individuellement.

 
Bio express
Né le 20 janvier 1986 
2005-2008 Ingénieur en science des matériaux, Polytech’Paris-UPMC Paris VI
2008-2011 Doctorat en science et génie des matériaux, MINES ParisTech
2012 Ingénieur-docteur au Laboratoire de technologie des matériaux extrêmes (CEA)
2016 Expert auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
2020 Récipiendaire du Prix Sfen Jacques Gaussens