08.09.2020

Le nucléaire en 2019

civaux_dhumes_patrice_photographe_interne_entreprise.jpg
Nucléaire en Europe,
Taishan,
EPR
Gaïc Le Gros (Sfen) - ©Crédit photo EDF- Dhumes Patrice photographe interne entreprise - Centrale nucléaire de Civaux dans la Vienne (86).

L’Association mondiale du nucléaire (World Nuclear Association) a publié en août le « World Nuclear Performance Report 2020 », qui revient sur les grandes tendances de la production électrique d’origine nucléaire dans le monde.

Avec une production de 2 657 TWh, les réacteurs nucléaires ont produit 95 TWh de plus qu’en 2018, une croissance tirée par l’Asie (+ 90,5 TWh). Ailleurs dans le monde, les productions varient faiblement : en Europe de l’Ouest et centrale la production baisse de 3 TWh mais augmente de 2,8 TWh en Europe de l’Est et en Russie. La production nord-américaine, elle, connaît une légère baisse de 0,6 TWh.

EPR Taishan-1 et Civaux-1 sur le podium des meilleures performances mondiales


L’EPR Taishan-1 (1650 MWe) et Civaux-1 (1450 MWe), trônent respectivement à la première et deuxième place des plus importantes productions électrique réalisées dans le monde, en 2019, sur une seule tranche, avec des productions respectives de 12 TWh et 11,6 TWh. A titre de comparaison, la consommation électrique de la Bretagne était de 21,6 TWh en 2018.

Nouvelles unités et fermetures

En 2019, 55 réacteurs nucléaires étaient en construction dans le monde dont 37 sur le continent asiatique. Les chantiers de 5 réacteurs ont débuté en 2019, tous à eau pressurisée et de conception française (EPR), russe (VVER) ou chinoise (Hualong One) :

- Hinkley Point C (Royaume-Uni, EPR)

- Taipingling 1 (Chine, Hualong One)

- Zhangzhou 1 (Chine Hualong One)

- Kursk-II-2 (Russie, VVER-TOI)

- Bushehr-2 (Iran VVER-1000)

Six réacteurs ont été connectés au réseau en 2019 : en Chine un Hualong One (Yangjiang-6) et un EPR (Taishan-2) ; en Corée du Sud un APR1400 (Shin Kori-4) ; et trois réacteurs en Russie dont les deux réacteurs KLT-40S de la barge flottante (Akademik Lomonosov 1 & 2) et un VVER-1000 (Novovoronezh II-2).

13 réacteurs ont été fermés dont 5 au Japon qui ne produisaient plus d’électricité depuis 2011 et 3 réacteurs fermés prématurément dans une optique de sortie du nucléaire (Allemagne, Taïwan, Corée du Sud).

L’année 2020 ?

Du côté des constructions, le chantier d’Akkuyu-2 en Turquie a débuté au mois d’avril et le premier béton de Zhangzhou-2, en Chine, a été coulé début septembre.

Deux réacteurs ont été connectés au réseau, Tianwan-5 en Chine (1000 MWe) et Barakah-1 aux Émirats arabes unis (1 400 MWe).

Les réacteurs 1&2 (900 MWe x2) de Fessenheim ont été fermés par le gouvernement pour des raisons politiques et Indian Point 2 aux Etats-Unis, pour des raisons économiques.