15.09.2020

Neutralité carbone. Le monde aura besoin de 15 GW de nouveau nucléaire chaque année jusqu’en 2070 selon l’AIE

hpc.jpg
Nouveau nucléaire,
AIE
Maruan Basic (Sfen) - Crédit photo © - EDF Energy

L’électrification des différents secteurs de l’économie (transport, industrie, agriculture…), grâce à de l’électricité décarbonée, apparait comme indispensable pour atteindre nos objectifs climatiques. Pour se faire, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que ce sont 15 GW de nouvelles constructions nucléaires qui devront être ajoutées au réseau annuellement d’ici 2070.

L’Energy Technology Perspectives 2020 est une des publications phrares de l’AIE. Elle analyse plus de 800 options technologiques différentes pour atteindre la neutralité carbone tout en garantissant la résilience des systèmes énergétiques.

L’indispensable électrification des usages

Le rapport constate que la décarbonation du seul secteur de l'électricité, même si indispensable, ne permettrait au monde de parcourir qu’un tiers du chemin vers la neutralité carbone. Pour terminer le voyage, il faudra accorder beaucoup plus d'attention aux secteurs des transports, de l'industrie et du bâtiment, qui représentent aujourd'hui environ 55 % des émissions de CO2 au niveau mondial. La solution passerait alors par une électrification croissante de ces secteurs : pour alimenter les véhicules électriques, recycler les métaux, chauffer les bâtiments, etc.

L'hydrogène devrait jouer un rôle clé pour aider le monde à atteindre ses objectifs climatiques en formant un pont entre le secteur de l'énergie et les industries où l'utilisation directe de l'électricité serait difficile, comme l'acier et le transport maritime. Dans ses scénarios de développement durable, l’AIE estime que la capacité mondiale des électrolyseurs nécessaires pour produire de l'hydrogène à partir d'eau et d'électricité, passerait à 3 300 gigawatts en 2070, contre 0,2 gigawatts aujourd'hui. En 2070, ces électrolyseurs consomment deux fois plus d'électricité que ce que la Chine produit aujourd'hui.

15 GW de nouveau nucléaire chaque année

Pour assurer la production d’une électricité bas carbone, le rapport évalue toutes les options technologiques. Pour l’énergie nucléaire, l’AIE recommande une augmentation des capacités installées avec un rythme de 15 nouvelles unités annuellement.

L’AIE inclut dans sa définition des sources de technologies propres le nucléaire mais avertit que depuis le début des années 2000, le rythme de construction des réacteurs nucléaires a fortement diminué dans les économies développées. L’effort de construction, aujourd’hui comme demain, se concentre en Asie et principalement en Chine.

L’augmentation des capacités nucléaires s’appuieraient essentiellement sur des technologies de génération III+ déjà disponibles comme l’EPR. Quant au SMR (Small Modular Reactor), l’Agence y voit un outil de flexibilité pour l’intégration des énergies renouvelables qui sont appelées à se développer fortement.

En 2019, l’AIE interpelait sur l’avenir du nucléaire

Pour changer de paradigme et produire 80 % de l’électricité à partir de sources bas carbone, l’éolien et le solaire ne seront pas suffisants. L’Energy Technology Perspectives 2020 de l’AIE rejoint donc une série d’études issues des grandes institutions (UE, ONU, OCDE…) qui placent toutes le nucléaire au cœur de la transition énergétique mondiale.

L’Agence s’interrogerait déjà sur notre avenir énergétique à la suite de la décision de plusieurs Etats de sortir du nucléaire. En effet, dans un rapport de 2019, l’AIE pointait qu’en l’absence de nouvelles constructions et compte tenu des incertitudes sur la prolongation de réacteurs dans certains pays de l’OCDE, 25 % des capacités nucléaires mondiales seront menacées d'ici 2025 et même les deux tiers d'ici 2040.

A la lumière de cette nouvelle publication, les experts de l’AIE réaffirment avec force l’importance de l’énergie nucléaire. S’en priver est incompatible avec tous les engagements pris pour contenir les effets du réchauffement climatique et assurer la résilience de nos systèmes électriques.