01.09.2020

Natrium : nucléaire et stockage

natrium-tm.jpeg
Etats-Unis,
Réacteur de 4e génération,
Gen IV,
TerraPower,
General Electric Hitachi
La rédaction (SFEN) - ©TerraPower

Le 27 août 2020, TerraPower et GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) ont dévoilé le projet Natrium™. Cette technologie se compose d’un réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium et d’un système de stockage afin de répondre à l’intermittence des énergies éolienne et solaire.

En combinant le réacteur de 345 MWe au système de stockage (sels fondus), le système pourra atteindre une puissance de 500 MWe pendant « plus de 5h30, quand nécessaire », précisent les deux partenaires General Electric Hitachi Nuclear Energy et TerraPower. « Cela permettra d’assurer un suivi de charge afin d’aider nos clients, les opérateurs, à tirer parti des productions de pointe des énergies renouvelables. De plus, « Natrium™ est conçu pour fournir une énergie disponible et pilotable qui s’intègre parfaitement dans un système électrique avec un fort taux de pénétration des énergies renouvelables », détaillent-ils.

La technologie visant à stocker la chaleur dans des sels fondus est déjà utilisée comme solution de stockage dans le solaire thermodynamique à concentration. Le principe est de faire converger les rayons solaires au sommet d’une tour à l'aide de miroirs. Cette tour contient un fluide caloporteur, des sels fondus à base de nitrates de sodium et de potassium, des gaz (hydrogène ou hélium), des huiles ou encore de l’eau liquide, qui stocke l'énergie sous forme de chaleur.

« La technologie sera disponible à la fin de cette décennie », a annoncé TerraPower.