15.04.2020

Framatome signe un contrat en Chine avec TNPJVC

taishan_tn.png
Framatome,
Taishan,
EPR
La rédaction SFEN - Crédit photo ©TNPJVC

Dans un communiqué de presse Framatome a annoncé le 14 avril 2020 avoir signé un contrat de services de longue durée avec l’entreprise chinoise TNPJVC, en vue d’accompagner l’exploitation des deux réacteurs EPR de Taishan pour une période de 8 ans. Ce contrat porte sur les arrêts de tranche et la maintenance des réacteurs, ainsi que la fourniture de pièces de rechange et des services d’ingénierie.

TNPJVC est une coentreprise entre l’électricien chinois China General Nuclear Power Corporation (CGN) (51 %), l’électricien français EDF (30 %) et l’électricien chinois Guangdong Energy Group (19 %).

« Ce contrat marque une étape importante dans notre collaboration historique avec TNPJVC. Il illustre la coopération entre la France et la Chine dans l’industrie nucléaire, qui s’appuie sur le retour d’expérience de nos projets et l’exploitation de centrales nucléaires », a déclaré Catherine Cornand, senior executive vice president, de la Business unit Base Installée de Framatome. « Les équipes de Framatome sont engagées pour fournir à nos clients des technologies et des services innovants et performants pour une exploitation sûre et fiable des centrales nucléaires au service d’une énergie bas carbone partout dans le monde. »

Avec une puissance de 1 750 MW chacun, les EPR 1 et 2 de Taishan sont actuellement les réacteurs les plus puissants en service dans le monde. Ces deux réacteurs sont capables de fournir au réseau électrique chinois jusqu’à 24 TWh d’électricité bas carbone par an, soit la consommation annuelle d’électricité de 5 millions d’utilisateurs chinois.

Spécialiste de la chaudière nucléaire, Framatome offre son expertise dans le cadre des projets de constructions de nouveaux réacteurs EPR à EDF. En plus des deux EPR chinois, Framatome contribue à la construction et à la mise en service de quatre autres réacteurs EPR dans le monde : un à Olkiluoto, en Finlande, un à Flamanville, en France, et deux à Hinkley Point, au Royaume-Uni.