04.05.2020

Etats-Unis, point de situation sur l'uranium

uranium_etats_unis.jpg
Etats-Unis,
Uranium,
énergie nucléaire
Extrait d'une synthèse de Jean-Paul Lehmann, membre du Cercle-Cyclope et de la Section française de l'American Nuclear Society (SFANS) - avril 2020

Les Etats-Unis sont le premier producteur mondial d’électricité nucléaire avec 30% de la production nucléaire du monde. Les centrales nucléaires américaines ont fourni 808 milliards de kWh (808 TWe) en 2018, soit 19.3% de l’électricité du pays.
Le pays dispose de 98 réacteurs en service dans 30 Etats, d’une puissance totale de 391 439 KWe, dont 65 à eau pressurisée (PWR) et 33 à eau bouillante (BWR). Deux autres réacteurs sont en cours de construction.

Sur ces 30 Etats, 12 ont vu plus de 30 % de leur électricité fournie par le nucléaire : Newhampshire (61 %), Caroline-du-Sud (56 %), Illinois (54 %), Tennesse (44 %), Connecticut (42 %), New Jersey (37 %), Pennsylvanie (36 %).

 

Répartition par Etat de la production d’électricité nucléaire des Etats-Unis

 repartition_nucleaire_us.jpg

 

 

Quels besoins en uranium ?


Entre 1994 et 2003, la demande annuelle en uranium des Etats-Unis a évolué dans la fourchette 15 600 tU – 22 800 tU. Plus gros consommateurs d’uranium de la planète, les Etats-Unis ont aujourd’hui des besoins annuels estimés en 2020 à 19 746 tonnes d’uranium naturel (tU), soit 28.9% de la demande mondiale. La plus grande partie (90%) de l’uranium consommée dans les centrales américaines est importée, seulement 10% étant d’origine domestique. En 2019, les principaux pays fournisseurs sont le Canada (24% du total des importations), Kazakhstan (20%), Australie (18%), Russie (13%).


Origine de l’uranium acheté par les Etats-Unis entre 1997 et 2017 (en millions de livres lb U3O8)
 

production_uranium_usa.jpg
 
 

Les ressources en uranium


Les ressources d’uranium en terre identifiées aux Etats-Unis en 2018, comme assurées et récupérables à un coût de production inférieur à 50 dollars la livre (50 US$/lbU3O8) s’élèvent à 47 200 tU, plaçant le pays au 15me rang avec 1% du total mondial. Ces ressources domestiques sont équivalentes à 2.4 ans de la consommation actuelle des Etats-Unis. La plus grande partie est localisée dans les bassins sédimentaires du Wyoming et du plateau du Colorado, et à moindre degré dans les plaines côtières du Texas.

Les ressources en uranium aux Etats-Unis

 
uranium_etats_unis.jpg

La production annuelle en uranium


Entre 1945 et 2016, les Etats-Unis ont fourni une production cumulée de 373 316 tU, soit 13.3% du total mondial. Alors qu’en 1980 la production américaine s’était élevée 16 800 tU, avec plus de 250 mines en service, elle a ensuite progressivement baissé jusqu’à moins de 1 000 tU en 2003 avec seulement deux petites opérations en activité. De 2006 à 2014, la production des Etats-Unis est restée relativement stable à des niveaux entre 1 500 et 1 900 tU/an.

La production s’est à nouveau effondrée à partir de 2015 pour atteindre en 2019 un creux historique de 66.9 tU qui a déclenché un signal d’alarme de l’industrie minière auprès du gouvernement fédéral. Les principaux mineurs d’uranium américains ont demandé le 30 mars 2020 au Président des Etats-Unis d’utiliser le Defense Production Act pour aider l’industrie minière nationale.

L’association des industries du cycle du combustible nucléaire américain US Nuclear Fuel Working Group (NFWG) a adressé le 23 avril 2020 à l’Administration Fédérale des recommandations afin d’assurer la survie des mines d’uranium du pays :
- Achat par le gouvernement d’uranium extrait aux Etats-Unis pour constituer un stock de sécurité nationale ;
- Arrêt du troc d’uranium pratiqué par le Department of Energy (DOE) ;
- Réévaluation de la politique de gestion par le DOE des stocks d’uranium excédentaire.

Répartition des productions aux Etats-Unis

Historiquement, la plus grosse partie de la production américaine d’uranium provient du Nouveau Mexique et du Wyoming où s’est développée, ainsi qu’au Texas, la technologie de récupération de l’uranium par lessivage (lixiviation) en place du minerai dans le sous-sol (ISL).

En revanche, les gisements connus sur le Plateau du Colorado et en Arizona nécessitent une extraction minière classique des minerais, en mine souterraine ou en carrière, suivie de leur traitement en usine conventionnelle (mill). Des ressources non négligeables existent également en Utah et Nebraska.

En 2020, les mines américaines sont exploitées à petite échelle par un nombre restreint de compagnies : cinq centres de production seulement sont en service aux Etats-Unis. Tous mettent en œuvre le procédé du lessivage en place (ISL).

Tous sont situés dans la même région du Wyoming-Nebraska :
- Lost Creek (Wyoming)
- Nichols Ranch (Wyoming)
- Ross (Wyoming)
- Smith Ranch-Highland (Wyoming)
- Crow Butte (Nebraska)