26.03.2021

EPR OL3, feu vert de l’autorité de sûreté finlandaise pour le chargement du combustible

epr_olk3_tvo_fotomont_2_vogelperspektive.jpg
EPR,
Finlande,
Nucléaire en Europe
Cécile Crampon - Photo : copyright Framatome ANP

Aujourd'hui, vendredi 26 mars 2021, l’autorité de sûreté nucléaire et de radioprotection (STUK) finlandaise vient d'annoncer qu'elle autorise le chargement du combustible de l’EPR d’Olkiluoto. 

L'exploitant nucléaire finlandais TVO, par un communiqué de presse ce jour, vient d'annoncer avoir obtenu de l’autorité de sûreté finlandaise (STUK) l’autorisation de charger le combustible de l’EPR d’Olkiluoto. Ce chargement est prévu avant la fin du mois de mars 2021, conformément à ce qu'avait annoncé l'opérateur en août 2020, malgré des conditions sanitaires extrêmement difficiles liées à la Covid-19. 

Le réacteur d’Olkiluoto 3 est ainsi le premier EPR européen à franchir l’étape du chargement du combustible. Ce projet a bénéficié du soutien des équipes AREVA, en charge de la finalisation du chantier de construction, et plus largement de tous les acteurs de la filière EPR, dont Framatome et EDF qui ont apporté
leurs compétences et leur expérience du parc français et des autres projets EPR.

Les prochaines dernières étapes concerneront dans les mois à venir les essais à chaud, la divergence du réacteur avant son couplage au réseau.

Deux réacteurs EPR, de technologie française, sont déjà opérationnels dans le monde, en Chine. Le réacteur 1 de l’EPR Taishan a été mis en service commercial le 13 décembre 2018, le réacteur 2, le 7 septembre 2019. Ce sont deux réacteurs EPR de 1750 MW chacun en fonctionnement dans le monde. Ils fournissent au réseau électrique chinois plus de 24 TWh d’électricité sans CO2 par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 5 millions de Chinois, tout en évitant l’émission de plus de 20 millions de tonnes de CO2 si cette énergie était produite avec du charbon. En 2019, le réacteur Taishan 1 et le réacteur Civaux 1 en France sont les réaccteurs qui ont connu la meilleure performance de production électrique dans le monde, selon la WNA. 

Quant à la France, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a aussi donné son feu vert pour la reprise des soudures de l'EPR Flamanville, un chantier préparé en amont et qui devrait aboutir aussi dans ces tous prochains mois.