EDF, le CEA et AREVA fondent la « Plateforme France nucléaire » - Sfen

EDF, le CEA et AREVA fondent la « Plateforme France nucléaire »

Publié le 29 février 2016 - Mis à jour le 28 septembre 2021
edf

Un organe de concertation pour adopter des positions communes face aux grands enjeux de la filière nucléaire, en France comme à l’international. C’est l’objectif de la Plateforme France Nucléaire (PFN), que viennent de fonder EDF, le CEA et AREVA.

Cette instance réunira chaque trimestre six responsables des trois entités, dont l’administrateur général du CEA et les présidents d’EDF et d’AREVA. Sa présidence sera tournante, le mandat du président durant un an. Le premier mandat sera confié au président d’AREVA. En élaborant une vision partagée des enjeux du secteur sur les moyen et long termes, la PNF contribuera à la préparation et à la mise en œuvre des décisions prises par le Conseil de politique nucléaire, lequel se réunit autour du président de la République.

Un agenda chargé

Parmi les thèmes prioritaires à traiter d’ici fin 2016 : les perspectives du secteur nucléaire français en cohérence avec la mise en œuvre de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, la stratégie internationale de la filière en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et les autres ministères concernés, la revue des options technologiques du réacteur EPR nouveau modèle, le renforcement des relations avec les PME du secteur en lien avec les travaux du Comité stratégique de la filière nucléaire (CSFN), et les évolutions réglementaires, en particulier dans le domaine des objectifs et exigences de sûreté. La PFN travaillera également sur le futur du cycle fermé en France et à l’international, l’optimisation du projet de centre de stockage des déchets radioactifs (Cigéo) et le développement des technologies du démantèlement, sans oublier le programme de R&D sur les réacteurs nucléaires de quatrième génération.

Par la Rédaction