30.06.2020

Canada, mise en place d’un secrétariat local pour le déploiement de SMR

saskgrowthplan.png
Canada,
SMR,
Économie
La rédaction (SFEN)

Le déploiement de petits réacteurs modulaires (SMR) est étudié dans plusieurs provinces canadiennes afin de fournir une électricité stable et bas carbone, à commencer par les communautés autochtones se trouvant hors du réseau électrique. Le gouvernement de la province canadienne de la Saskatchewan a annoncé la création d'un secrétariat pour aider à la planification et au développement de SMR dans la région. 

Traduit d’un article de WNN du 25 juin 2020

L'élaboration et l'exécution d'un plan stratégique pour le déploiement de SMR sera le mandat principal du secrétariat qui coordonnera les politiques et les programmes de travail au sein de la Division du changement climatique et de l'adaptation du ministère de l'Environnement.

La feuille de route pour la croissance de la Saskatchewan, publiée en novembre dernier, comprenait des objectifs de réduction des émissions de CO2 de la production d'électricité et le développement de la technologie SMR, avec la possibilité d'un premier réacteur opérationnel dans la province, d'ici le milieu des années 2030.

« Le déploiement de petits réacteurs modulaires en Saskatchewan nécessitera une collaboration avec plusieurs partenaires pour en tirer pleinement les bénéfices en termes d’emplois, de chaînes de valeur pour l’industrie uranifère et pour le climat », a déclaré Dustin Duncan, ministre de l'Environnement. « L'énergie nucléaire fournira à cette province les outils nécessaires pour lutter contre le changement climatique. Le développement de SMR au Canada apporte des avantages économiques et environnementaux grâce à une nouvelle technologie propre, sûre, fiable et à un prix compétitif ».

Début décembre, les provinces canadiennes du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario et la Saskatchewan ont convenu de collaborer à la création et au déploiement de SMR dans le cadre d’un protocole d'entente non contraignant (non-binding MoU). Les trois parties se sont engagées à collaborer pour faire avancer le développement et le déploiement de SMR en accord avec leurs besoins énergétiques, de lutte contre le réchauffement climatique et de développement économique, et d’aborder les questions clés nécessaires au déploiement y compris le cadre réglementaire, le financement, la gestion des déchets et l’engagement du public et des autochtones.

En avril 2018, les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) de l'Ontario ont lancé une invitation aux promoteurs de projets de SMR pour évaluer la construction et l'exploitation d'une unité de démonstration sur l'un de ses sites. En novembre 2018, le ministère fédéral des Ressources naturelles du Canada a publié une feuille de route en vue de son développement.

"Une collaboration plus large avec le gouvernement de la Saskatchewan facilitera les possibilités de financement, de réglementation, de main-d'œuvre, d'engagement public et de croissance économique dans la province", a déclaré le gouvernement de la Saskatchewan.