23.03.2021

Bulgarie, Washington et Sofia se rapprochent

gallery_for_foreign_art_todorbozhinov_041009.jpg
Bulgarie,
Russie,
Etats-Unis
La rédaction (Sfen) - Crédit photo ©Shutterstock - Musée National Sofia, National Gallery for Foreign Art - Todor Bozhinov

Alors que le parc nucléaire bulgare se compose uniquement de réacteurs de technologie russe (VVER), le pays cherche aujourd’hui à diversifier ses partenariats et se rapproche de Washington. En effet, du combustible aux réacteurs de forte puissance aux SMR, les accords entre les deux pays se multiplient.

Deux grands projets de construction nucléaire sont en cours en Bulgarie. L’un concerne l’extension de l’unique centrale du pays à Kozlodouy et l’autre à Béléné. Les deux se trouvent au nord du pays, sur le Danube. Kozlodouy comprend quatre réacteurs de 440 MW de type VVER à l’arrêt, et deux réacteurs VVER-1000 en exploitation. Bénélé devait accueillir deux VVER-1000 supplémentaires et, malgré le début des travaux remontant à 2008, le projet s’est arrêté en 2012 lors d’un changement de gouvernance[1]. Certains équipements déjà produits et achetés sont aujourd’hui stockés sur le site. Ils pourraient être utilisé pour la nouvelle unité en projet à Kozlodouy.

VVER, AP1000 et SMR

En octobre 2020, le gouvernement bulgare a annoncé une étude portant sur la possibilité de construire un réacteur de 1000 MW basé sur les technologies américaines à Kozlodouy, tout en relançant le processus de recherche de financement pour le projet de Béléné. Trois technologies ont été approuvées par l’Evaluation de l’impact environnemental (EIA) du projet : l’AP1000 de Westinghouse et deux technologies russes. Cette évaluation « nous donne l’opportunité d’éclaircir la décision pour notre futur énergétique », a déclaré Nasko Mihov, directeur de la centrale de Kozlodouy, suite à l’approbation du plan d’extension de la centrale. En effet, le 20 janvier 2021, le Conseil des ministres bulgare a approuvé le plan d’extension de la centrale présenté par le ministre de l’Energie. Ainsi, le gouvernement vise la construction d’une nouvelle unité à la centrale nucléaire de Kozlodouy. Celle-ci devra comprendre les équipements déjà achetés à la Russie pour le projet de Bénélé.

Par ailleurs, le gouvernement bulgare étudie aujourd’hui plusieurs options et notamment la construction de petits réacteurs modulaires (SMR) de NuScale. Le 17 février 2021 NuScale et la compagnie bulgare responsable de la construction de nouvelles capacités sur le site de Kozlodouy (KNPP-NB) ont signé un Memorandum d’entente (MoU) afin d’étudier la pertinence de SMR sur le site.

Du combustible américain pour des réacteurs russes

La Bulgarie espère pouvoir diversifier son approvisionnement en combustible. Un accord concernant la certification du combustible pour VVER-100 produit par Westhinghouse a été signé début février 2021. L’industriel américain réalisera en partenariat avec les autorités bulgares les études de sûreté nécessaires. Ce combustible est déjà utilisé par six réacteurs ukrainiens et il est en court de certification en République tchèque pour la centrale nucléaire de Temelín.

 

[1] https://www.neimagazine.com/news/newsbulgaria-considers-using-belene-rea...