15.04.2020

Accord turco-britannique pour le développement de SMR

smr_rolls_royce.jpg
Turquie,
Royaume-Uni,
SMR,
Rolls-Royce
La rédaction (SFEN) - Crédit photo ©Rolls-Royce - Vue d'artiste d'un SMR

La société étatique turque Electrik üremtim A.Ş (EÜAŞ) a signé le 19 mars un Memorandum of understanding (Mou) avec l’entreprise britannique Rolls-Royce pour étudier le développement de petits réacteurs modulaires (SMR).

EUAS International ICC, filiale de EÜAŞ,  a signé un protocole d'accord avec Rolls-Royce pour évaluer l'applicabilité technique, économique et juridique de petits réacteurs modulaires (SMR). Rolls-Royce et ses partenaires du consortium ont conçu le UK SMR, un petit réacteur à eau sous pression d’une capacité de 400/450 MWe qui sera en mesure de fonctionner pendant 60 ans. Pour réduire la phase de construction du programme, estimée à 500 jours, le UK SMR est entièrement modulaire pour permettre le transport des composants par route, rail ou mer jusqu’à son lieu d’installation. Le coût cible pour chaque « station » est de 1,8 milliard de livres sterling (2,1 milliards de dollars), sur la base de cinq modules construits. Le consortium réunit Assystem, Atkins, BAM Nuttall, Laing O'Rourke, National Nuclear Laboratory, Rolls-Royce, Jacobs, le Welding Institute et Nuclear AMRC. La Turquie a pour objectif de diversifier ses ressources électriques avec l'énergie nucléaire. Une industrie qui contribue à la croissance économique et à la richesse sociale du pays, selon le PDG d’EUAS International ICC.