23.07.2020

9/9 - PME et Grands donneurs d’ordre : coopération gagnante en Auvergne- Rhône-Alpes

filtration_sa.jpg
Nuclear Valley,
Supply chain,
Auvergne-Rhone-Alpes
Par Gaïc Legros, SFEN. Crédit photo ©Filtration SA

Une partie importante de la filière nucléaire française se concentre en Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) et plus largement dans la vallée du Rhône. La région dispose d’une large palette de compétences qui s’incarnent dans des entreprises de toutes tailles, des Grands donneurs d’ordre (GDO) aux petites et moyennes entreprises (PME). La bonne imbrication des différents organismes de cet écosystème permettra à la filière d’être à la hauteur des enjeux de demain.

Au niveau national, le nucléaire français se concentre autour des sites des GDO et la région Auvergne-Rhône-Alpes l’illustre parfaitement. Framatome, EDF, le CEA et Orano disposent d’implantations importantes dans la région pour un total de 43 000 emplois, soit la deuxième région dans ce domaine, derrière l’Île-de-France. Mais la région se situe aussi au coeur d’un ensemble plus vaste, la vallée du Rhône, qui comprend des installations industrielles comme le site du CEA à Marcoule et Orano Melox, le long du Rhône, dans le Gard (Occitanie). Par leur présence, les GDO ont un effet d’entraînement important et stimulent l’activité nucléaire des PME de la région.

Une grande richesse industrielle

Enrichissement de l’uranium, assemblage du combustible, exploitation, démantèlement, etc., la région est riche en compétences. La plateforme industrielle d’Orano Tricastin regroupe toutes les activités de chimie (conversion, défluoration et dénitration) et d’enrichissement de l’uranium composant la deuxième étape de conversion de l’uranium, la première étant réalisée à Malvési dans l’Aude.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

edf_-_christophe_meireis_capa_pictures.jpg

En rassemblant sur le territoire français l’ensemble des acteurs impliqués dans la technologie nucléaire, la filière française bénéficie d’une maîtrise complète des métiers ...

edf-eranian_philippe.jpg

La notion d’entreprise étendue n’est pas vraiment nouvelle : la complexité croissante des produits et la capacité à livrer les conceptions dans les temps et en totalité exigent la...