03.06.2021

8/9 - Grands vents et tornades : le nucléaire veille au grain

shutterstock_287138930.jpg
Aléas naturels,
sûreté nucléaire
Par Gaïc Le Gros, Sfen - Photo : © Shutterstock - Une tornade produit des vents extrêmement forts et projette de nombreux débris.

Comparés à bien d’autres régions du monde, les vents puissants et les tornades sont plutôt rares en France métropolitaine, mais pas assez pour exclure la probabilité d’un tel événement. En conséquence, comment ce risque est-il pris en compte et comment les installations nucléaires se protègent-elles ?

Chaque année, la France est touchée par plusieurs tempêtes, de nombreux orages et des tornades, c’est-à-dire par des événements susceptibles de produire des vents violents. Mais tandis que la France a subi environ 920 tornades depuis 1900, ce sont 800 à 1 200 d’entre elles que les États-Unis essuient… tous les ans. Néanmoins, ce risque est pris en compte dans la sûreté des installations nucléaires, y compris en France, qui, au besoin, mettent en place de nouvelles actions en accord avec les données climatologiques les plus récentes.

Pour la conception des nouvelles tranches [de centrales nucléaires] et des composants, nous tenons compte de la position des ouvertures par rapport aux effets de projectiles

L’aléa, ou comment prendre en compte l’exceptionnel

En France, les données recensées et les études réalisées sur les tornades proviennent principalement des travaux de « Climat-Énergie-Environnement » et de l’Observatoire français des tornades et des orages violents (Keraunos). Ces données permettent en particulier de calculer la probabilité de la survenue d’événements de type tornade.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

blayais_didier_marc_pwp.jpg

Il s’agit de s’appuyer sur le retour d’expérience (REX) d’installations nucléaires qui ont expérimenté des événements majeurs en France et à l’étranger, mais aussi de prendre en compte l’ensemble...

portrait_jms.jpg

L’observation des phénomènes cli­matiques extrêmes sur le territoire français est notamment assurée par le réseau de stations automatiques de Météo France disposant de longues séries de qualité....