12.05.2020

8/9 - Cap sur les compétences, la qualité et l’industrialisation

table_ronde_1.jpg
Métiers du nucléaire,
GIFEN,
EDEC,
Numérique,
EPR 2
Par la rédaction, SFEN - © SFEN/Andrew McLeish

« Préparer renouvellement », retour sur la Table ronde lors de la Convention SFEN du 5 février 2020 - De gauche à droite : Jean-Luc Delcuvellerie (Orano/GIFEN), Joël Chupeau (EDF/GIFEN), Améla Elezovic (COFREND/GIFEN), Anne-François de Saint-Salvy (EDF).

L’industrie nucléaire a un rôle important à jouer pour garantir à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Afin de remplir pleinement ce rôle, elle doit consolider ses compétences, gagner en compétitivité et ainsi redonner confiance à l’ensemble des parties prenantes de la filière nucléaire, décideurs politiques compris.

Le changement climatique tout d’abord, qui nous oblige à produire une énergie toujours plus décarbonée et ensuite, à l’ère du digital, le besoin d’électrifier nos économies à l’aide d’une électricité permanente, peu onéreuse et stable dans ses coûts – un véritable carburant décarboné pour nos économies.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

edf-conty_bruno.jpg

La SFEN s’est associée au cabinet FTI Compass-Lexecon, dont l’équipe énergie et climat est dirigée par Fabien Roques, pour analyser la « valeur » du maintien de l’option nucléaire concernant le...

interview_2.jpg

Entretien avec Sophie Mourlon, directrice de l'énergie à la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) du ministère de la Transition écologique solidaire puis Julien Tognola...