23.07.2020

6/9 - Compétences et formations dans le nucléaire : le nerf de la guerre

edf_-_christophe_meireis_capa_pictures.jpg
GIFEN,
Filière industrielle,
Formation,
EDEC
En collaboration avec Évelyne Violleau, directrice des Ressources humaines chez SPIE nucléaire, en charge des Compétences et formation au GIFEN, et Anne-Sophie Defay, rapporteure de la commission Compétences et formation au GIFEN. Photo : © EDF – Murat Guillaume – PWP - Formation interne à la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

En rassemblant sur le territoire français l’ensemble des acteurs impliqués dans la technologie nucléaire, la filière française bénéficie d’une maîtrise complète des métiers et des savoir-faire. Troisième filière industrielle du pays, pourvoyeuse de 220 000 emplois non délocalisables, l’avenir de l’industrie nucléaire repose notamment sur le maintien et le renouvellement des compétences tout au long de la chaîne de valeur, alors qu’elle attend de l’État une visibilité sur le renouvellement du parc nucléaire d’ici mi-2021.

Intégration verticale : un atout majeur 

Comme l’explique Évelyne Violleau, directrice des Ressources humaines chez SPIE nucléaire et en charge des Compétences et formation au Groupement des industriels français de l’énergie nucléaire (GIFEN), la filière nucléaire française bénéficie de grandes forces. « Elle se caractérise par une intégration verticale, souligne-t-elle.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

couv_rgn.png

La filière nucléaire française a lancé un processus de transformation pour renforcer la qualité industrielle, les compétences et la gouvernance des grands projets.

edf_-_stephanie_jayet.jpg

Le Groupement des industriels français de l’énergie nucléaire (GIFEN) et le Comité stratégique de la filière nucléaire (CSFN) ont réalisé la cartographie de la filière nucléaire...