25.03.2021

5/10 - SMR : tour d’horizon des initiatives internationales

shutterstock_1785462227art5.jpg
Nuclear for Climate,
Monde,
Mix énergétique,
Sites isolés
Par Cécile Crampon, Sfen - Photo © EssenceMedia - Pour alimenter en chaleur et en électricité certains sites isolés comme ici dans le grand nord canadien, les SMR sont une solution bas carbone disponible toute l’année, 24h/24.

Depuis quelques années, les discussions s’intensifient sur le développement des Small Modular Reactors (SMR) que ce soit au niveau des États, des centres de R&D, des organisations internationales ou des industriels. C’est le cas aussi au sein de l’Agence de l’énergie nucléaire (AEN) qui en fait un domaine d’étude prioritaire. Il s’agit de changer de paradigme en inscrivant les SMR en rupture avec les concepts des réacteurs existants, pour des bénéfices tant écono­miques que de sûreté. Si l’effet de série est mis en avant, il aura besoin d’être conjugué avec d’autre leviers tels que l’aspect simplifié des designs SMR, la construction modulaire, ou encore l’harmonisation des normes industrielles et de sûreté au niveau international, grâce à une approche plus concertée entre les pays.

Opportunités de fonctionnalités

Interrogé sur le sujet, Michel Berthélemy, économiste à l’OCDE/AEN, indique : « bien que le marché des SMR dans le monde soit prometteur, des incertitudes demeurent à ce stade de développement. Concernant la compétitivité économique, il ne s’agit pas de conduire uniquement une réflexion sur les coûts de production mais aussi en termes de valeur. Tout d’abord, les SMR seront plus abordables financièrement.

On observe que plusieurs pays accordent une place importante aux SMR dans leurs plans de relance post-Covid-19. C’est le cas de la France, du Royaume-Uni, du Canada ou encore des États-Unis

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

nuward_power_plant_fr_18.32.26.jpg

Le projet SMR français va permettre à la filière de compléter sa gamme de réacteurs pour répondre à l’ensemble des attentes en matière de nouveau nucléaire dans le monde.

shutterstock_1747580486_10.18.55art10.jpg

Dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre des transports, du logement ou de certaines industries, de nouveaux usages du nucléaire sont à l’étude aux quatre coins du globe.