27.05.2021

4/9 - Les aléas naturels intégrés à la sûreté nucléaire

blayais_didier_marc_pwp.jpg
sûreté nucléaire,
Aléas naturels
Par Cécile Crampon, Sfen - Photo © MARC Didier / PWP - Vue aérienne de la centrale du Blayais qui, avec ses quatre unités de production de 900 GW, couvre les deux tiers des besoins annuels en électricité de la région Nouvelle-Aquitaine.

Le point avec Vincent Rebour, chef du service de caractérisation des sites et des aléas naturels à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), et Hervé Cordier, chef du groupe doctrine agressions, à la Direction de l’ingénierie et des projets nouveau nucléaire (DIPNN) chez EDF. 

Comment assurer la sûreté nucléaire face aux aléas clima­tiques ? Il s’agit de s’appuyer sur le retour d’expérience (REX) d’installations nucléaires qui ont expérimenté des événements majeurs en France et à l’étranger, mais aussi de prendre en compte l’ensemble des aléas pouvant se rencontrer sur le territoire français, avec une méthodologie rigoureuse pour des aléas d’intensité très élevée.

Cinq événements majeurs, autant d’enseignements

Parmi les événements majeurs du début de ce siècle, Vincent Rebour cite plusieurs re­tours d’expérience, à commencer par le tsu­nami qui a dévasté une partie de la côte est du Japon le 11 mars 2011 et qui a conduit à l’ac­cident majeur de la centrale de Fukushima-Daiichi. À l’origine du tsunami, un séisme de magnitude 9 à moins de 100 km du site. La centrale perd ses moyens de refroidissement par la station de pompage d’eau en mer et ses alimentations électriques depuis l’extérieur et, pour quatre des six tranches, la perte des moyens électriques de secours. « Le tsuna­mi est passé au-dessus d’une digue de pro­tection en en détruisant une partie et l’eau est montée de quatre mètres en une minute par endroit », détaille Vincent Rebour. Autre exemple, celui de la centrale de Madras dans le sud-est de l’Inde, qui a subi une inonda­tion résultant, elle aussi, d’un séisme de ma­gnitude 9 et d’un tsunami. C’était le 26 dé­cembre 2004.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

infographie_aleas_climatiques.jpg

En France on observe une augmentation des vagues de chaleur depuis 30 ans mais également une augmentation de la pluviométrie dans certaines régions. 

portrait_jms.jpg

L’observation des phénomènes cli­matiques extrêmes sur le territoire français est notamment assurée par le réseau de stations automatiques de Météo France disposant de longues séries de qualité....