01.07.2021

11/11 - Au-delà des clivages politiques, ces élus favorables au nucléaire

237006.jpg
Formation,
Normandie,
Territoire
Par Cécile Crampon, Sfen - Photo © Marc Caraveo / EDF - Avec les centrales nucléaires de Paluel, Penly (photo) et Flamanville, la région Normandie produit 9 % de la production nationale d’électricité. La région s’est portée candidate pour recevoir d’autres EPR, notamment à Penly.

Les tables rondes organisées dans les différentes régions de France lors de la convention nationale de la Sfen en mars 2021 ont permis de laisser s’exprimer un certain nombre d’élus régionaux et locaux. Force est de constater que l’industrie nucléaire est à la fois bien intégrée dans les territoires et qu’elle suscite beaucoup d’intérêt. Mieux encore : beaucoup – tous bords politiques confondus – reconnaissent dans l’industrie nucléaire des atouts indéniables pour la France.

Des emplois qualifiés

Alors que la France connaît un taux de chômage supérieur à 8 % [1], l’activité de l’industrie nucléaire – même si elle a connu des difficultés « techniques » liées à la pandémie2 depuis mars 2020 – se maintient, d’autant que l’accès à l’électricité est un bien vital. Cette filière recrute à des niveaux de qualification deux fois plus élevés que dans la moyenne de l’industrie tandis que ces emplois sont répartis sur l’ensemble du territoire, deux atouts majeurs.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

vf_ca.jpg

La Convention nationale de la Sfen 2021 portant sur l’essor du nucléaire dans les territoires a été organisée en partenariat avec le GIFEN.

framatome.jpg

La filière nucléaire, bien implantée sur l’ensemble du territoire métropolitain, permet à chaque Français de bénéficier d’une électricité bas carbone disponible en permanence à un coût plus faible...