10/10 – L’innovation nucléaire face à des vents contraires - Sfen

10/10 – L’innovation nucléaire face à des vents contraires

Publié le 3 décembre 2019 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Innovations
  • OCDE
cd216-visit_boulogne-00283_pers_ok

© AEN

L’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN [1]), basée à Paris, est une agence spécialisée de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Son directeur général adjoint fait le point sur le contexte entourant l’innovation nucléaire.

Quels sont les constats « dimensionnants » pour l’avenir des technologies du nucléaire ?

Le marché de l’électricité connaît aujourd’hui des évolutions profondes avec une pénétration croissante des énergies renouvelables (ENR) et la production de gaz de schiste très compétitif, mettant en tension les technologies très capitalistiques comme le nucléaire. Mais l’absence de technologies de stockage, à une échelle pertinente, renforce, dans un monde bas carbone, la complémentarité de l’énergie nucléaire et des ENR dont l’intermittence est un sujet de plus en plus dimensionnant pour la bonne stabilité des réseaux électriques. Dans ce contexte, l’énergie nucléaire peut efficacement assurer une production de base, mais elle doit pour cela s’adapter aux besoins de la société et du marché.

Renforcer l’innovation dans les technologies nucléaires est nécessaire

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux adhérents de la SFEN. Pour lire la suite et avoir accès à l’ensemble de nos archives, abonnez-vous à la Revue Générale Nucléaire.

Par Daniel Iracane, directeur général adjoint et directeur des affaires nucléaires au sein de l’Agence de l’énergie nucléaire (AEN)

  • Innovations
  • OCDE