21.03.2018

Au Japon, la construction de nouveaux réacteurs est sur la table

genkai_centrale.jpg
Par Tristan Hurel (SFEN)

Le 14 mars, un sixième réacteur nucléaire japonais a redémarré et au moins trois autres devraient l’être d’ici mai. A Genkai, le maire plaide pour la construction d’une nouvelle unité.

L’accident de Fukushima a profondément bousculé le mix électrique japonais. L’arrêt provisoire de la quasi-totalité des réacteurs dans l’année qui a suivi a imposé de recourir massivement aux centrales thermiques (gaz, pétrole, charbon) pour assurer la production électrique. Les émissions de gaz à effet de serre et la facture énergétique du pays en ont fortement été affectées.

Tandis que la liste des réacteurs redémarrés continue d’augmenter, certains élus demandent que soit étudiée la construction de nouveaux réacteurs. C’est le cas du maire de Genkai, ville du Sud de l’archipel, où est exploitée la centrale éponyme par Kyushu Electric Power Co. Les réacteurs 3 & 4 de la centrale devraient redémarrer demain et en mai. L’unité 2, actuellement à l’arrêt, aura 40 ans en 2021. L’opérateur n’a pas encore décidé s’il comptait investir pour la moderniser et l’exploiter au-delà de cette date. Si cette option n’est pas retenue, le maire de la ville veut qu’une nouvelle unité soit construite.

La « PPE japonaise » réfléchit au renouvellement du parc

Cet été, déjà, un groupe de réflexion du Ministère de l’Industrie (METI) a entamé la révision triennale de la politique énergétique de l’archipel (équivalent de notre Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)), basée sur une loi votée en 2014 accordant une part importante du mix électrique au nucléaire (20-22 %) et aux renouvelables (22-24 %) d’ici 2030.

Le gouvernement estime qu’une trentaine de réacteurs nucléaires devraient alors être en fonctionnement pour atteindre cet objectif de 20-22 % du mix électrique, contre six réacteurs aujourd’hui. Les conclusions relatives à la construction de nouvelles centrales et aux mesures d’allègement des coûts des renouvelables, priorités des discussions, seront connues d’ici la fin mars.

Légende : le site de Genkai pourrait accueillir un nouveau réacteur nucléaire si la demande des autorités municipales aboutit.