29.05.2017

EDVANCE ouvre une nouvelle page pour l’ingénierie nucléaire française

Edvance-Thierry-Schall.jpg
Par Tristan Hurel (SFEN)

Aboutissement d’une grande ambition visant à amener plus de performance dans l’exécution des projets de nouveau nucléaire d’EDF et d’AREVA NP, la nouvelle société d’ingénierie commune des deux sociétés, EDVANCE, centrée sur l’îlot nucléaire, devrait permettre de favoriser la bonne réalisation des projets en France et la conquête des marchés à l’export. Explications avec son Président, Thierry Schall.

Quelle est la genèse de la création d’EDVANCE ?

Thierry Schall – EDVANCE est né de la volonté commune d’EDF et d’AREVA NP de restructurer leurs ingénieries sur l’îlot nucléaire pour améliorer leur efficacité et leur compétitivité.

Confrontés aux difficultés industrielles de leurs différents projets de constructions neuves, EDF et AREVA NP réfléchissaient depuis quelques années sur la manière de mieux travailler ensemble. La demande de l’Etat français, en 2015, d’une refondation de la filière nucléaire française a renforcé ces réflexions ; en sont sorties à la fois l’idée du rachat d’AREVA NP par EDF et celle de la création d’une société d’ingénierie commune. Le projet s’est accéléré l’hiver dernier pour aboutir le 17 mai à l’approbation de la création d’EDVANCE par le Conseil d’administration d’EDF.

EDVANCE permet une intégration accrue entre EDF et AREVA NP, clarifie les rôles et périmètres des différentes entités en charge de l’ingénierie du nouveau nucléaire et s’inscrit en cohérence avec l’acquisition en cours d’AREVA NP par EDF.

Comment s’organisent vos équipes ?

T.S. – Les collaborateurs d’EDVANCE travailleront au sein d’équipes intégrées en plateau afin de gagner en synergie, de diminuer les interfaces et de capitaliser sur les méthodes et les outils.  Au 1er juillet, EDVANCE accueillera les équipes du projet EPR NM. Les contributeurs du projet Hinkley Point C (HPC) et Flamanville 3 (pour le scope EDF) les suivront à l’automne. Les partenaires externes qui travaillent actuellement pour EDF et AREVA NP sur le scope d’EDVANCE nous rejoindront également.

Ainsi, d’ici la fin de l’année, EDVANCE comptera près de 2000 ingénieurs, dont la moitié de salariés d’EDF et d’AREVA NP. Ces équipes seront réparties sur cinq sites : la Tour AREVA à La Défense pour le projet EPR NM ; le site de Montrouge pour le process d’HPC ; le site de Malakoff pour le bâtiment d’HPC ; Bristol, en Angleterre, pour Hinkley Point C ; et enfin Flamanville.

Notre objectif commun est bel et bien de créer une ingénierie de l’îlot nucléaire de référence mondiale au service de l’amélioration de la compétitivité de la filière française.

Quels sont les projets sur lesquels EDVANCE sera engagé ?

T.S. - La nouvelle société sera en charge de la conception et de la réalisation d’îlots nucléaires pour les nouveaux projets en France et à l’international. Le projet le plus important en volume est Hinkley Point C, suivi du projet EPR NM actuellement en phase de basic design et dont les phases futures de développement mobiliseront progressivement de plus en plus d’acteurs au sein de la filière. EDVANCE prendra aussi le projet en phase d’achèvement de Flamanville 3 pour le compte d’EDF. Enfin, EDVANCE sera associé dès la phase de consultation à tous les projets qui pourraient émerger à l’international, comme Sizewell ou les projets en cours de discussions avec l’Inde ou l’Afrique du Sud.

Avec EDVANCE, est-ce la fin de l’ingénierie d’EDF et d’AREVA NP ?

T.S. - C’est au contraire le début d’une nouvelle aventure, celle d’une ingénierie commune à AREVA NP et EDF, qui détiennent à eux deux la totalité des parts d’EDVANCE. Si EDF a fait le choix de basculer dès aujourd’hui toute son ingénierie de l’îlot nucléaire dans EDVANCE, AREVA NP le fera au fur et à mesure de la conclusion de ses chantiers en cours, notamment celui d’Olkiluoto. Notre objectif commun est bel et bien de créer une ingénierie de l’îlot nucléaire de référence mondiale au service de l’amélioration de la compétitivité de la filière française. 

Crédit photo : Camille Froment / SIPA