La SFEN Jeune Génération : l'avenir du nucléaire

La SFEN Jeune Génération – ou SFEN JG, ou tout simplement « JG » - réunit les jeunes professionnels de la filière nucléaire qui préparent l’avenir du nucléaire. Depuis 2000, le renouvellement des compétences dans les entreprises de « l’équipe de France du nucléaire » est important, avec plus de 6 000 embauches chaque année. Ces nouveaux collaborateurs bâtissent le nucléaire de demain. Et ils rejoignent la SFEN JG !

Rassembler les étudiants et les jeunes professionnels

L’essence même de la JG est de rassembler les étudiants et jeunes professionnels de la filière nucléaire, quel que soit leur secteur d’activité (production, recherche fondamentale et appliquée, etc.), leurs spécialités (chimie, neutronique, mécanique, électronique, thermo hydraulique, etc.) ou leur lieu de travail (partout en France des centrales nucléaires, aux usines de fabrication, en passant par les centre de recherche et les bureaux d’étude).

Mieux connaître la filière nucléaire

La JG est l’endroit où les jeunes professionnels viennent partager leurs connaissances, renforcer leur culture générale du secteur et acquérir une vision globale des enjeux de la filière nucléaire.

Pour rejoindre la JG

Chacun-e est bienvenu-e car c’est ici que se prépare le nucléaire de demain ! Rejoindre la SFEN JG, c’est saisir l’occasion d’en apprendre davantage sur son métier et le secteur nucléaire, en étant tout simplement informé-e des actions, ou en s’impliquant directement. Bien sûr, comme toute association, la SFEN JG est aussi un lieu où l’on rencontre des personnes formidables, passionnées et engagées !

La JG est ouverte à l’ensemble des membres de la SFEN - sans cotisation supplémentaire. > Rejoignez la SFEN !

Activités et organisation

Retrouvez ici, nos activités et les personnes qui les gèrent.

Président

martin_boissavit_2016.jpeg
     Martin BOISSAVIT
 
Martin BOISSAVIT a commencé à travailler sur les systèmes de sauvegarde de Flexblue (DCNS). Aujourd’hui, il est ingénieur de recherche en accidents graves et pilote un projet de développement d'outils pour l'évaluation de la sûreté des plans de chargement du parc d'EDF au sein du département SINETICS (Simulation Neutronique, Technologies de l'Information et Calcul Scientifique) d'EDF Lab.

 Vice-présidente en charge de l'international et du développement du réseau dans l'Est et le Sud-Est

laurie_aitammar_2016.jpeg
  Laurie AIT AMMAR
 
Laurie AITAMMAR travaille pour le démantèlement des centrales nucléaires de première génération d’EDF. Ingénieur, elle s’occupe de la caractérisation et de l’acceptation en centres de stockage des déchets nucléaires générés par le démantèlement de Chooz A. A la JG, Laurie supervise les actions internationales ainsi que le développement du réseau dans l'Est et le Sud-Est : Lyon, Aix-Marseille, Vallée du Rhône ...

Présidente sortante

sophie_missirian_2016.jpeg
   Sophie MISSIRIAN
 
Sophie MISSIRIAN rejoint AREVA en 2009 dans le département sûreté et travaille sur les réacteurs EPR de Flamanville et Taishan. Elle intègre l’équipe d’offres nouvelles constructions qui pilote la réalisation de la partie technique des offres pour les réacteurs de troisième génération : EPR et ATMEA. Elle est aujourd'hui chez EDF où elle travaille sur l'estimation de coûts au CNEN.

 

La "Section Technique JG"

 Le côté technique de la JG développe son axe technique. Engagés en 2016 avec l'ajout de sessions techniques à Atoms for the Future et la relecture des résumés par les Sections Techniques de la SFEN, l'axe technique de la JG est en pleine expansion. Le pôle "Section Technique JG" est notamment en charge du lien avec les sections techniques et des réflexions autour de partenairiats "expert-junior" ainsi que de l'implication des jeunes dans les Sections Techniques de la SFEN. Les domaines du pôle sont ceux des ST : http://www.sfen.org/fr/les-groupes-et-expertises/sections-techniques

gregoire_goffe_2016.jpg
    Grégoire GOFFE
 
Grégoire GOFFE travaille chez EDF sur le démantèlement du réacteur à neutron rapide : Superphénix. Basé à Lyon au sein de la DP2D (Direction Projets Démantèlement et Déchets) de la Direction du Parc Nucléaire et Thermique, il est également un membre actif du pôle lyonnais aux côtés de Laurie Ait-Ammar.

La JG en région

Les "Apéro de la JG" : un moment pour se rencontrer et échanger entre jeunes ou avec des personnalités clés de la filière.
Débattre autour d’un verre : les Apéros de la JG. Tous les mois, à Paris et à Lyon, les membres de la SFEN JG se retrouvent dans un cadre convivial pour rencontrer et échanger en toute simplicité avec un professionnel du nucléaire. 

Lyon

laurie_aitammar_2016.jpeg
 Laurie AIT AMMAR 

Normandie

alexandra_bugnon_murys_2016.jpeg
Alexandra BUGNON-MURYS
 
Alexandra BUGNON-MURYS travaille chez EDF comme chef de service déléguée électromécanique au CNPE de Paluel. Elle a commencé sa carrière chez Bouygues Travaux Public dans le démantèlement (Chinon A, Bugey 1, Tchernobyl, Brennilis) avant de rejoindre Paluel comme ingénieur d'exploitation puis chef d'exploitation. Elle a reçu le 2ème prix "Femmes en activité en France" Fem'Energia de WiN et EDF en septembre 2011.

Aix-Marseille

melissa_tomezyk_2016.jpeg
  Melissa TOMEZYK
 
Mellissa TOMEZYK travaille comme ingénieur sûreté chez EDF à Marseille au sein du centre d'ingénierie du parc en exploitation et en démantèlement (DIPDE)
 

Atoms for the Future, le rendez-vous annuel

 

Atoms for the Future est un colloque organisé annuellement par la JG depuis 2010. Composé de deux jours de conférences de haut niveau à Paris et deux jours de visites techniques, il permet aux jeunes professionnels et aux étudiants de développer leur culture générale autour du thème de l’année : « Histoire des réacteurs », « Cycle du combustible », « Opération et maintenance », « Nucléaire et réseaux » et enfin « Conception, licensing et construction des centrales nucléaires ».

En 2014, Atoms for the future a réuni 220 étudiants et jeunes professionnels de 16 pays des 5 continents et 20 entreprises ou organisations. Toute l'équipe de la Jeune Génération travaille d'ores et déjà à l'édition 2016 qui aura lieu du 27 au 30 juin prochain avec au programme conférences de haut niveau, sessions techniques, visites de sites, événements networking et pass gratuit pour WNE.

Atoms for the Future 2016, c'est 19 nationalités, 5 continents, 160 participants, 42 organisations et entreprises, 7 technical sessions, 1 EPiC (Elevator Pitch Challenge) et 2 social events avec pour thème "Time in Nuclear". L'édition 2017 aura lieu en octobre sur le thème de "Sustainable Nuclear".


> Découvrez ici toutes éditions de l'événement

 

aff2014.png
 
Yann MORVAN
 
Yann MORVAN travaille comme ingénieur sûreté probabiliste au sein du CNEN à Montrouge pour les nouveaux réacteur d'EDF. Il a commencé sa carrière chez Airbus Defense and Space comme ingénieur sûreté avant de rejoindre EDF R&D en détachement du CNEN pendant deux ans sur la fiabilité des systèmes d'instrumentation et de contrôle (I&C)aff2014.png, par SFEN JG
 
 

Concours Innovatome - promouvoir l'innovation

 

Parce qu’il est en croissance sur de nouveaux marchés, parce qu’il réalise l’interface entre de nombreuses disciplines et parce qu’il aidera à lutter contre les changements climatiques, le nucléaire est une source d’énergie d’avenir. Ce sont les jeunes de la communauté qui peuvent contribuer à cet avenir par leur force d’innovation. Aujourd’hui pourtant, l’innovation est parfois trop cachée dans des méga-structures ; les entreprises du nucléaire sont tellement grosses qu’il est difficile d’y repérer les jeunes innovants.

À la SFEN Jeune Génération, nous proposons de changer cette situation. Notre initiative a pour but de promouvoir une culture de l’innovation dans le nucléaire, de générer de nouvelles idées et de détecter les équipes qui ont déjà des idées à partager avec le monde. Retrouvez sur le site internet dédié tous les détails de cet événement.

 

logo_innovatome.png
 
 
Elsa LEMAÎTRE-XAVIER
 
Elsa LEMAITRE-XAVIER travaille depuis 2 ans à l’Andra sur la conception d’un stockage à faible profondeur pour les déchets dits FA-VL. Elle s’implique également au travers des CIGALES dans le financement de projets à plus-value sociale et environnementale.
 

 

Les Interviews de la JG

La SFEN Jeune Génération part régulièrement à la rencontre des acteurs de la filière nucléaire parmi lesquels les dirigeants d’entreprises, les conseillers nucléaires aux ambassades, les présidents d’associations ainsi que d’autres acteurs du monde de l’énergie et de la vie publique. L’objet de ces interviews est de dévoiler le parcours professionnel de ces acteurs, leurs projets et enjeux associés, leur conviction sur la place de la jeune génération dans la filière, etc. Une nouvelle interview est publiée à peu près chaque mois.

> Pour les retrouver, rendez-vous sur cette page

Charles MICHEL-LEVY

Charles MICHEL-LEVY a débuté sa carrière à la centrale nucléaire de Paluel. Depuis quelques années, il travaille chez AREVA sur la sûreté des nouvelles installations nucléaires.

Relations avec les écoles

La SFEN JG intervient régulièrement lors des forums des métiers et lors de présentations dédiées en écoles d’ingénieurs afin de faire découvrir aux collégiens, lycéens et étudiants la diversité des métiers exercés dans la filière. Cette action permet également de faire découvrir l’industrie nucléaire en France et d’évoquer des sujets techniques comme la gestion des déchets radioactifs, les accidents nucléaires, etc.

pierre-arnauld_de_seze.png
 
Pierre-Arnauld DE SEZE
 
Pierre-Arnauld DE SEZE a travaillé sur l’amélioration des performances de l’ingénierie chez AREVA. Il a récemment rejoint l’équipe des Spécifications Techniques d’Exploitation.

Visites de sites

Des visites sur place sont organisées régulièrement pour faire découvrir les installations aux adhérents de la SFEN JG : centrales nucléaire, installations du cycle du combustible, réacteurs de recherche, chantiers de démantèlement, etc.

10.jpg

Benjamin LEVI

Benjamin LEVI travaille chez AREVA dans l’équipe en charge de la validation des codes de neutroniques.

Relations Internationales

La SFEN Jeune Génération est membre de plusieurs réseau et y représente la France.


A l’échelle internationale, la structure IYNC (« International Youth Nuclear Congress ») organise tous les deux ans un colloque sur un continent différent, est membre de l'initiative "Nuclear for Climate" lancée pour la COP21 et anime le réseau des groupes "Jeune Génération" à travers le monde. La SFEN JG siège au Board of Director pour la France.

 

iync_2016.png
 
Denis JANIN, Président du réseau IYNC et membre de la SFEN Jeune Génération
 
Denis JANIN est ingénieur nucléaire chez E.ON en Allemagne et doctorant au CEA de Saclay. Son expérience s’articule autour de la physique des réacteurs pressurisés et bouillants, le licensing de projets nucléaires et l’économie de l'énergie nucléaire.
 
            ensygn_logo.jpeg

 

En Europe, la SFEN JG est membre du réseau ENSYGN. L'ENSYGN (European Nuclear Society Young Generation Network) organise 3 fois par an des rencontres entre les correspondants des 23 pays membres ainsi que des organisations transversales comme "observer" : AIEA, WANO, WNA/WNU, WiN, IYNC.
>Pour en savoir plus : www.ensygn.org

Tous les deux ans, l’ENYGF (European Nuclear Young Generation Forum) est organisé dans une ville d’Europe. En juin 2017, l'ENYGF se tiendra à Manchester sur le thème de l'innovation : www.enygf.org. La dernière édition organisée par la SFEN JG, s'est tenue à Paris autour du thème « Nucléaire et Environnement », pour faire écho à la conférence des Nations Unies sur le climat de Paris, la COP21. Toutes les informations et le formulaire d’inscription sont là : www.enygf2015.org.