Une enveloppe de plus de 300 millions d’euros pour le nucléaire néerlandais - Sfen

Une enveloppe de plus de 300 millions d’euros pour le nucléaire néerlandais

Publié le 3 mai 2023 - Mis à jour le 25 juillet 2023
  • EPR
  • nucléaire
  • Pays-Bas
  • SMR

Article publié dans la Revue Générale Nucléaire PRINTEMPS 2023 #1

Le gouvernement néerlandais a budgétisé plus de 300 millions pour le nucléaire dans le pays. Il s’agit de prolonger le réacteur existant, d’étudier la construction de deux réacteurs de fortes puissances et le déploiement de SMR pour répondre aux besoins de l’industrie.

Depuis décembre 2021, le gouvernement néerlandais a placé le nucléaire au cœur de sa stratégie de décarbonation. Le 26 avril dernier, dans une lettre aux parlementaires, le ministre en charge de l’énergie Rob Jetten a réaffirmé l’importance de l’énergie nucléaire dans le futur mix électrique du pays. Selon les plans gouvernementaux, deux nouveaux réacteurs d’une capacité de 1 000 à 1 600 MWe devront être mis en service d’ici 2035. « La part de l’énergie nucléaire dans le mix électrique néerlandais augmentera alors à plus de 10 % », affirme Rob Jetten. Aujourd’hui le mix électrique est dominé par le gaz (environ 60 %) et le seul réacteur (Borssele) en service représente 4 % des capacités de production.

Dans la même lancée, le ministre annonce un plan visant à développer de petits réacteurs de type SMR, avec l’idée de travailler en collaboration avec l’industrie manufacturière néerlandaise. L’objectif est de « renforcer les connaissances dans la chaîne de production, de contrôle et de supervision ».

De la parole aux actes

Le même jour, le projet de programme pluriannuel du fonds pour le climat 2024 a été publié, précisant les intentions du gouvernement. Au total, plus de 300 millions d’euros sont budgétisés pour le nucléaire aux Pays-Bas.

Ainsi, plus de 10 millions d’euros seront alloués à la centrale de Borssele (485 MW) sur la période 2023-2025. Il s’agit d’étudier la faisabilité technique de prolonger son exploitation au-delà de 2033 (mise en service en 1973). De plus, 62 millions d’euros iront à la province de Zeeland et la municipalité de Borssele pour soutenir cette ambition.

117 millions d’euros seront attribués pour des études supplémentaires sur la construction de deux nouvelles centrales nucléaires. 65 millions d’euros seront alloués à la « Kennisinfrastructuur », littéralement « les infrastructures de connaissance ». Le but est de développer les capacités de recherches domestiques sur le nucléaire. Enfin, 65 millions d’euros seront dédiés à l’étude du déploiement de SMR dans le pays.

La course au nucléaire néerlandais

Un accord exclusif a été conclu en août 2022 entre Rolls-Royce et ULC-Energy pour collaborer sur le déploiement de petits réacteurs modulaires (SMR) aux Pays-Bas. Les négociations contractuelles et la sélection du site sont prévues pour 2024. Cette initiative s’ajoute à d’autres projets de relance du nucléaire en Europe, qui suscitent l’intérêt de l’industrie nucléaire française. ■

Par Thomas Jaquemet (Sfen)

Photo : Rob Jetten, ministre de l’Énergie et du Climat, lors de la présentation du plan Climat le 26 avril. @ Sem Van Der Walanp Maganp via AFP

  • EPR
  • nucléaire
  • Pays-Bas
  • SMR