Fortum participera à Pyhäjoki - Sfen

Fortum participera à Pyhäjoki

Publié le 30 juin 2015 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • Finlande

Le groupe finlandais Fortum participera à hauteur de 6,6 % au projet de construction de la centrale nucléaire de Pyhäjoki (côte Ouest). Il travaillera avec l’industriel russe Rosatom.

Porté par la compagnie Fennovoima, le projet de cette troisième centrale finlandaise a fait l’objet d’un montage financier avalisé par Helsinki. Pour réduire les risques de dépendance à l’égard de la Russie (Rosatom), celui-ci exigeait un seuil de 60 % d’investisseurs domiciliés en Union européenne ou dans l’Association européenne de libre-échange. Avec l’entrée de Fortum, ce seuil est désormais porté à 65 %.

Le sidérurgiste Outokumpu a indiqué qu’il augmentait sa part dans le projet d’1,8 point, à 14 %. L’entreprise de construction SRV fait son entrée avec 1,8 % des parts. L’allemand E.ON, son promoteur initial, s’était retiré en 2012, cédant ses parts à Rusatom Overseas, filiale de Rosatom, ce qui avait contraint le Parlement finlandais à donner son accord de principe une seconde fois.

La Finlande compte aujourd’hui deux centrales nucléaires. L’atome produit 35 % de l’électricité du pays. À l’avenir, cette part devrait atteindre 60 % du mix électrique. La centrale de Pyhäjoki, accueillera un réacteur AES-2006 (VVER) de 1 200 MW pour entrer en service en 2024.

Par la Rédaction

  • Finlande