Benoît Erbacher, porte-drapeau de la jeune génération - Sfen

Benoît Erbacher, porte-drapeau de la jeune génération

Publié le 12 juillet 2022 - Mis à jour le 21 juillet 2022
Voilà près de dix ans que Benoît exerce le métier d’auditeur dans la filière nucléaire. Manager du service audit fournisseurs chez Framatome et nommé président du groupe Sfen Jeune Génération (JG) en avril dernier, le jeune ingénieur porte le drapeau.

Sa place d’ainé dans la fratrie a probablement influencé son sens de l’organisation et des responsabilités tout comme le mode de fonctionnement choisi par ses parents : « Mon père, ingénieur agronome, a assumé le rôle de père au foyer et ma mère, gynécologue obstétricienne, a pu se concentrer sur sa carrière. Leur ouverture d’esprit et leur attention aux autres sont inspirants ». Né en 1989 à Saint-Priest, près de Lyon, il se souvient avoir toujours été animé par l’envie d’exercer un métier dans une industrie de pointe comme l’aéronautique, le nucléaire ou le sport automobile. Ce n’est donc pas un hasard de le retrouver chaque année commissaire de piste sur le circuit du Grand Prix  de Monaco de F1  « pour veiller sur les pilotes et assurer leur sécurité », un rendez-vous qu’il ne manque pas depuis cinq ans.

Organiser, faciliter

En 2012, fraîchement diplômé de l’École des Mines de Nancy, le jeune ingénieur en Génie industriel entame sa carrière à l’international et rejoint les équipes qualité d’Areva à Erlangen (Allemagne) en contrat de volontariat international en entreprise (VIE). Deux ans plus tard, il est de retour en France pour intégrer le siège parisien de Framatome en tant qu’auditeur fournisseurs. Cette expérience réclame d’avoir une vision globale de l’activité de l’entreprise et d’être en mesure de recommander les fournisseurs à sa direction. Il découvre et apprécie aussi « le rôle de facilitateur », qui consiste à lisser les interactions entre le service achats et les fournisseurs confrontés à la réalité du terrain.

Promu en 2016 au management de la section audit fournisseurs, il pilote notamment l’implémentation de nouvelles méthodes d’audit technique dans le cadre du plan « Excell in quality ».

« Ce qui est motivant, c’est de manager sur le terrain et, précise-t-il, d’avoir un impact sur l’opérationnel pour sentir l’équipe s’épanouir, l’aider à grandir et à améliorer  son fonctionnement ».

Aujourd’hui responsable du service centralisé audit et qualification fournisseurs, il garantit avec son équipe de douze personnes la conformité des produits achetés par les équipes de Framatome.

Participer, encourager

Benoît est engagé à la Sfen JG depuis quelques années aux côtés des jeunes professionnels de la filière. Devenu président, il formule le voeu qu’avec le plan Excell et les annonces du président de la République à Belfort « il faut réussir à capter l’attention des jeunes ingénieurs et des techniciens avant la fin d’études et leur faire penser à une carrière dans le nucléaire ». Et un autre souhait : « Avec les entreprises, il faut réfléchir ensemble pour fidéliser les talents et ceci à tous les niveaux de management. Nous avons plein de projets  passionnants, rejoignez-nous ! »

Persévérant et humble sans aucun doute – il a battu cette année son propre record au marathon de Paris, un sport qu’il pratique depuis son passage en 2013 au club bavarois  des « Areva Nuclear Runners » –, ce sportif rêve, pourquoi pas, des JO de 2024, un objectif auquel il s’accroche. Et cela, excusez du peu, en répétant ses gammes au piano, qu’il pratique assidûment depuis l’âge de quatre ans, admiratif, dit-il, du pianiste Arcadi Volodos pour sa maîtrise des nuances et sa capacité à partager l’émotion avec le public. Toutes choses qu’il fait siennes dans sa carrière.


Qu’est-ce que la Sfen JG ?

La Sfen Jeune Génération (JG) réunit les jeunes professionnels de la filière nucléaire qui préparent l’avenir du nucléaire.

> Découvrez les interlocuteurs Sfen JG

À travers les relais entreprises et les responsables régionaux, la Sfen JG est présente sur l’ensemble du territoire.

> Rendez-vous à Paris, le 7 octobre 2022, à l’occasion de l’événement ATOMS for the future

 

Par Sylvie Delaplace, Sfen I Portrait #3 – Benoît Erbacher I Photo © BE
Découvrez aussi ...

Marie Dumerval, au coeur du réacteur

Publié le 24 novembre 2022

Elvire Charre, naturellement !

Publié le 19 septembre 2022