Accord entre la France et la Mongolie pour une exploitation minière - Sfen

Accord entre la France et la Mongolie pour une exploitation minière

Publié le 17 octobre 2023
  • Mines
  • Mongolie
  • Orano
  • Uranium

La Mongolie est riche en uranium mais n’exploite aucune mine depuis 1995. La donne pourrait changer alors qu’Orano vient de signer un accord de long terme avec un investisseur local pour exploiter une mine à Zuuvch-Ovoo dans le désert de Gobi.

Le 12 octobre, à l’occasion de la visite du Président Ukhnaagiin Khürelsükh à Paris, un accord a été signé entre Orano et la société d’investissement publique mongole Erdenes Mongol LLC. Il vise le développement et l’exploitation industrielle du projet d’uranium Zuuvch-Ovoo, dans le sud-ouest de la Mongolie. L’accord final d’investissement devrait être conclu d’ici la fin de l’année.

Les opérations pilotes sur 2021-2022 ont déjà confirmé la faisabilité économique, environnementale et sociétale de l’exploitation du site de Zuuvch-Ovoo dans le désert de Gobi, a déclaré Orano. Le projet a été développé par Badrakh Energy, la joint-venture entre Orano Mining et l’entreprise publique mongole MonAtom. Les expérimentations se sont déroulées sur six mois, afin de tester l’extraction de l’uranium par des méthodes de lixiviation in situ. Le pilote a produit 10 tonnes de concentré d’uranium naturel.

« C’est une grande fierté de signer aujourd’hui cet accord qui prolonge une relation engagée avec la Mongolie depuis plus de 25 ans. Cette signature marque une étape décisive dans ce partenariat historique. Cette coopération va permettre de développer le secteur de l’uranium en Mongolie et poursuivre ainsi la stratégie de diversification des activités minières du groupe », déclare Claude Imauven, Président du Conseil d’administration d’Orano.

30 ans d’exploitation

Agnès Pannier-Runacher, ministre française de l’Énergie, a déclaré sur X (anciennement Twitter) que l’accord contribuait à la diversification des sources d’approvisionnement françaises. « C’est une bonne nouvelle pour notre industrie nucléaire et notre souveraineté énergétique », a-t-elle déclaré.

Orano assure que la mine aura une durée de vie prévue de 30 ans pour un investissement de 1,6 milliard de dollars. La Mongolie possède d’importantes ressources connues, bien qu’aucune mine d’uranium n’y ait été exploitée depuis la fermeture, en 1995, d’une mine à ciel ouvert sur le gisement de Dornod, dans le nord-est du pays, exploitée par des industriels russes.

Si les ressources en uranium sur la planète sont abondantes, le doublement, voire le triplement, de la puissance nucléaire dans le monde d’ici 2040, selon les prévisions de la World Nuclear Association (WNA), demande la mise en production de plusieurs mines dans les années à venir. Sachant qu’une mine prend une dizaine d’années pour passer de la phase d’exploration à la mise en production, d’importants investissements devront donc être engagés promptement pour assurer les approvisionnements à temps, assure l’organisme. ■

Par La Sfen avec WNN

Copyright : Signature de l’accord entre Sanjaagiin Narantsogt (Erdenes Mongol) and Claude Imauven (Orano) – ©Orano

  • Mines
  • Mongolie
  • Orano
  • Uranium