09.08.2019

L'uranium aux Etats-Unis : bilan 2018

yellow_cake_nrc.jpg
La rédaction (SFEN) - Crédit photo - Domaine Public - NRC

À la différence des énergies carbonées dont les ressources sont en général géographiquement concentrées, l’uranium est une ressource abondante et bien répartie sur l’ensemble de la planète : 44 % se trouvent dans les pays de l’OCDE, 22 % dans les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et 34 % dans le reste du monde. Cet atout permet de limiter les risques géopolitiques liés à cette ressource. Les gisements les plus importants se trouvent sur les cinq continents, de l’Afrique (Niger, Afrique du Sud) à l’Asie (Kazakhstan, Ouzbékistan, Chine, Mongolie), en passant par l’Europe (Ukraine, Russie), l’Océanie (Australie) et l’Amérique (Canada, Brésil, États-Unis).

Les propriétaires et les exploitants de réacteurs nucléaires américains ont acheté pour plus de 15 000 tonnes d’uranium en 2018 (AIE). Près de 10 % provient des États-Unis, le reste principalement du Canada, du Kazakhstan et de l’Australie. La grande majorité (84 %) de l’uranium livré en 2018 a été achetée dans le cadre de contrats de long terme à un prix moyen de 40,99 $ par livre.