18.07.2017

SMR : le Canada accélère et se rapproche de Terrestrial Energy

smr_terrestrial_energy.jpg
Par la rédaction et l'Ambassade de France aux Etats-Unis

Canadian Nuclear Laboratories (CNL) a annoncé au début du mois de juin qu’il lançait une discussion avec les développeurs, les clients potentiels et toutes parties intéressées par le développement des SMR au Canada.

Cette annonce fait suite à celle du 1er mai, annonçant un investissement de 1,2 Mds$ pour, entre autres, construire un centre de recherche sur les nouveaux matériaux pour le nucléaire. L’objectif à long terme serait de monter un pôle technologique à CNL pour aider les industriels à commercialiser les SMR (small modular reactors). Faisant suite à cette annonce, Terrestrial Energy a annoncé qu’il considérait la possibilité de construire son premier réacteur commercial (un Integral Molten Salt Reactor) sur le site de CNL à Chalk River. Selon Simon Irish, PDG de Terrestrial Energy, l’objectif serait de déployer ce type de réacteur dès les années 2020. Un accord avait déjà été signé l’année dernière avec CNL pour préparer des tests et validations en lien avec son réacteur à sels fondus. Dans tous les cas, CNL voudrait un SMR à Chalk River en 2026. Terrestrial Energy a dit aussi considérer des sites américains et notamment celui de l’Idaho National Laboratory et souhaiter engager des discussions de « pre-application » avec la NRC cette année pour commencer le licensing fin 2019.

Cet article est un résumé d'articles parus dans la presse. Il n'engage en aucun cas ni la responsabilité de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, ni celle de son Service nucléaire.

Crédit photo : Terrestrial Energy