25.02.2019

Réacteurs de 4ème génération : Bill Gates se renforce

billy.jpg
Par la rédaction et l’ambassade de France aux Etats-Unis

L’avenir du projet de son Traveling Wave Reactor était mis en pause du fait de l’affrontement commercial sino-américain. Que devient le projet de réacteur nucléaire de Bill Gates ?

C’était l’annonce la plus attendue bien que peu surprenante. Bill Gates met un terme à l’aventure chinoise de TerraPower, du fait d'un durcissement des conditions d’exportation de technologies nucléaires américaines vers la Chine, adopté par l’administration Trump, et décide de poursuivre le projet aux Etats-Unis, comme le lui avait officiellement proposé le Président.

 A peine quelques semaines plus tard, Bill Gates s’entretenait avec plusieurs décideurs politiques pour tenter de les convaincre d’augmenter considérablement les budgets du nucléaire civil afin d’accélérer la construction de projets pilotes de réacteurs avancés. Ce n’est cependant pas pour mendier qu’il se serait déplacé. Selon les staffers du Congrès, Bill Gates se serait aussi engagé à investir personnellement  un milliard de dollars et à lever autant auprès de fonds privés afin de construire un démonstrateur de son Traveling Wave Reactor. Pour rappel, ce dernier serait un réacteur innovant à neutrons rapides refroidis au sodium, également connu sous le nom de « réacteur cigare » développé dans le cadre de sa start-up « Terra Power ».

C’est une annonce en cohérence avec les convictions et engagements du milliardaire philanthrope. Ayant établi le bilan de l’année 2018 sur son blog « gatesnotes », Bill Gates a réaffirmé que le nucléaire avait un rôle à jouer pour contribuer à la baisse des émissions mondiales de CO2.