26.03.2019

Un pilier de la souveraineté énergétique

eco-2.jpg
Par la rédaction de la SFEN

L’énergie nucléaire a permis à la France de se prémunir des aléas des marchés mondiaux de l’énergie et des risques géopolitiques associés. Elle met l’Hexagone à l’abri pour les années qui viennent des incertitudes des marchés de l’électricité européens. 

Les ressources en uranium sont-elles suffisantes pour assurer notre indépendance énergétique ?

La sécurité d’approvisionnement de la France est assurée de la manière suivante :

• Court terme - EDF dispose d’un stock d’uranium en France correspondant à 2 ans de production d’électricité. En comparaison, les réserves d’hydrocarbures représentent moins de 6 mois de la consommation annuelle française. La France réduit ses besoins en uranium naturel en recyclant ses combustibles usés : 10 % de l’électricité nucléaire française est produite à partir de matières recyclées. Enfin, la France dispose d’un stock stratégique d’uranium appauvri qui peut se substituer à tout moment à 5 ans de consommation d’uranium naturel en utilisant les capacités modernes de conversion et d’enrichissement domestiques.

• Moyen terme - La France possède, au travers d’Orano, un portefeuille de réserves en uranium représentant 30 années de consommation. De plus, les réacteurs de Génération IV à neutrons rapides (RNR) sont de nature à optimiser encore plus la gestion des ressources uranium et de pérenniser le nucléaire dans la durée.

• Long terme - Les ressources connues en uranium représentent 130 ans de consommation mondiale et jusqu’à 250 ans si l’on inclut les ressources estimées. 

En savoir plus sur l'énergie nucléaire, un pilier de la souveraineté énergétique