25.01.2019

Jaïtapur : pourquoi l’Inde a-t-elle besoin de plus de nucléaire ?

inde_electricite.jpg
Par la rédaction

Le 14 décembre 2018, EDF a remis une offre de la filière nucléaire française à l’énergéticien indien NPCIL [1] pour la fourniture de six EPR sur le site de Jaitapur, en Inde.

Dans ce pays de plus d’1,3 milliard d’habitants, près de 200 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité, bien que son usage ait triplé depuis 1990. L’électrification massive du pays ne va pas sans poser de graves problèmes, tant climatiques que sanitaires [2]. La production électrique en Inde repose encore aujourd’hui à 80 % sur des centrales à gaz, au pétrole et au charbon. Face à ces enjeux, l’Inde porte des ambitions fortes et sa politique énergétique vise à atteindre un mix à 40 % décarboné à l’horizon 2030, grâce au nucléaire et aux renouvelables [3].

D’ici 2024, déjà, sa capacité de production nucléaire est amenée à tripler. Si l’offre française est retenue, la centrale de Jataipur deviendra le site nucléaire le plus puissant au monde [4].

1.

Nuclear Power Corporation of India Limited est l’entreprise publique opérant les réacteurs nucléaires indiens.

2.

La pollution de l’air induite par les centrales à charbon entraîne régulièrement de graves pics de pollution dans la capitale de New Delhi.

3.

Le pays, bénéficiant d’un ensoleillement favorable, mise beaucoup sur le développement de l’énergie solaire.

4.

Avec six réacteurs de près de 1 700 MW chacun, la centrale pourra alimenter 14 millions de foyers indiens.