01.09.2017

Google se joint à la course à la fusion nucléaire

google_fusion.jpg
Par la rédaction

Associées à la start-up Tri Alpha Energy, les équipes de Google Research ont développé un algorithme pour tenter de maintenir le plasma en fusion.

La particularité de Tri Alpha Energy est de chercher à fusionner des protons sur des noyaux de bores. Elle a aussi construit une installation gigantesque pour confiner le plasma – une machine baptisée « C-2U » – et pense pouvoir réussir à stabiliser ce dernier mieux que ses rivaux. Pour assister l’entreprise, Google a développé un algorithme « Optometriste » permettant d’envisager toutes les configurations possibles et de les tester ensuite lors des expérimentations. Grâce à Google, Tri Alpha Energy a réussi à augmenter l’énergie du plasma tout en en réduisant les pertes d’énergie de 50 %. Prochaine étape : remplacer C-2U par une machine plus puissante pour chauffer encore davantage le plasma. Si les tests s’avèrent concluants, Tri Alpha Energy pourrait construire dans la foulée un réacteur de démonstration.

Crédit photo : Tri Alpha Energy

Légende : Tri Alpha Energy est l'une des nombreuses start-up nordaméricaines travaillant sur la fusion nucléaire