24.01.2018

Fukushima : eau tritiée et localisation du corium

tepco_corium_unit_2.jpg
Par la rédaction et l'Ambassade de France au Japon

A Fukushima, l'autorité de sûreté japonaise veut qu'une décision sur l’eau tritiée entreposée sur le site soit prise courant 2018. Parallèlement, TEPCO a pu localiser le corium du réacteur n°2.

Le Président de l’Autorité de sûreté nucléaire japonaise (NRA), Toyoshi Fuketa, a affirmé qu’une décision concernant l’eau tritiée entreposée sur le site de Fukushima Daiichi devra être prise courant 2018. Une fois la décision prise, deux ou trois années de préparation seront encore nécessaires avant de pouvoir diluer ces eaux dans l’océan. Selon la NRA, cette dilution n’aura aucune conséquence sur l’environnement maritime.

Localisation du corium du réacteur n°2

Tepco a mené avec succès une nouvelle investigation du réacteur 2 à l’aide d’un bras télescopique de 13 mètres de long. Ce dernier, équipé d’une caméra pouvant supporter jusqu’à 1000 sieverts, a été introduit sous la cuve du réacteur où Tepco a pu prendre différents clichés. Sur ces images (voir photo), l’opérateur a affirmé avoir identifié un amas de combustible fondu à l’endroit même où les assemblages de combustible auraient chuté il y a maintenant plus de six ans.

Cet article est un résumé d'articles parus dans la presse. Il n'engage en aucun cas ni la responsabilité de l'Ambassade de France au Japon, ni celle de son Service nucléaire.