18.07.2017

Etats-Unis : 66 millions pour soutenir la recherche nucléaire

oak_ridge_laboratory.jpg
Par la rédaction et l'Ambassade de France aux Etats-Unis

Confirmant ainsi l’importance stratégique du nucléaire aux Etats-Unis, le Département de l'Energie des Etats-Unis (DOE) a annoncé en juin qu’il allait affecter plus de 66 millions de dollars dans des projets portant sur le développement de technologies nucléaires.

Bien qu'en baisse par rapport à celle de l’année 2016 (82 M$), cette somme déjà budgétée reste conséquente et dans la moyenne des années précédentes. 85 projets ont été sélectionnés pour se partager les fonds fédéraux du DOE. Les bourses seront disponibles via des financements directs provenant des programmes NEUP (Nuclear Energy University Program, 31 M$) et NEET (Nuclear Energy Enabling Technology, 5,9 M$), ou via le NSUF (Nuclear Science User Facilities).

14 bourses pour soutenir des projets innovants

Le NSUF fournira ainsi 2,3 M$ de fonds de recherche et permettra surtout à 14 projets d’universités, d’industriels et de laboratoires d’avoir un accès facilité aux infrastructures et à l’expertise du DOE. Ces 14 projets recevront une bourse de 4,2 millions de dollars dans le cadre de l'initiative GAIN (Gateway for Accelerated Innovation in Nuclear) du Département de l'Energie. Les 14 projets bénéficieront également d'un accès direct aux laboratoires nationaux du DOE et à leurs recherches, expertise et moyens de test. Les sujets couverts par ces 14 projets incluent notamment des technologies de réacteurs à sel fondu, à eau sous pression - dont des Small Modular Reactor (SMR) -, des concepts de réacteurs à neutron rapides, des travaux de simulation et de modélisation ou encore des systèmes d'instrumentation et de contrôle numériques.

Cet article est un résumé d'articles parus dans la presse. Il n'engage en aucun cas ni la responsabilité de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, ni celle de son Service nucléaire.

Crédit photo : DOE

Légende : Le laboratoire national d'Oak Ridge, site pionnier dans la recherche nucléaire américaine, pourrait mettre à disposition ses compétences et travaux de recherches pour certains des nouveaux projets nucléaires.