29.08.2019

Diminution des émissions de Co2 au Royaume-Uni

londres_lacity_wikipedia.jpg
La rédaction (SFEN) - Crédit Photo © Colin - Wikipédia

Le Royaume-Uni est la nouvelle star en matière de réduction d’émissions de CO2 liées à l’énergie, qui ont atteint, en 2017, leur plus bas niveau depuis 1888 (AIE). Le pays a réalisé des progrès remarquables, en particulier en termes de développement des énergies renouvelables et de sortie du charbon. En 2017, cette énergie a représenté seulement l’équivalent de 24 jours de production électrique du pays. D’ici 2030, le Royaume-Uni devrait voir sa part de renouvelables dépasser les 50 %, pour une consommation moins intensive en CO2.

Par ailleurs, le Royaume-Uni prévoit des financements dédiés à l’innovation et aux projets bas carbone, aidés par une expertise dans les projets offshore, le captage, l’utilisation et le stockage de carbone (CCUS), l’hydrogène, ou encore l’efficacité énergétique. Le Royaume-Uni a aussi lancé le programme de nouveau nucléaire (« new build »), qui prévoit la construction de 16 GW électriques d’ici 2030 et s’accompagne d’une remontée en puissance de tous les segments nécessaires à cette renaissance : éducation, formation, industrie et R&D. Cette nouvelle stratégie intégrée a pour ambition de redonner au Royaume-Uni une place prépondérante sur la scène internationale, le chantier de Hinkley Point C (HPC) en étant la première manifestation tangible.