29.10.2019

Devenez ambassadrice du nucléaire avec WiN

win_2019.png
La rédaction SFEN

Dominique Mouillot, vous êtes Présidente de Win France et Membre du Board de Win Global. Pouvez-vous nous expliquer l’origine de la création de Win ?

Au début des années 1990, différentes enquêtes d’opinion menées en Europe ont montré que les femmes étaient plus hostiles au nucléaire que les hommes. C’est dans ce contexte que Women in Nuclear a vu le jour, très rapidement soutenu par la SFEN en France qui a organisé en 1993 la première réunion annuelle internationale de WiN. WiN France est également membre fondateur de WiN Global regroupant en 2019 des représentantes de 107 pays.

WiN France est en pleine évolution. Son objectif : répondre aux attentes des femmes du nucléaire. Les réunions annuelles sont l’occasion de réfléchir à des thématiques transverses, comme par exemple en 2017 avec la mise en place « des entretiens du Grillenbreit[1] », devenus un des colloques incontournables sur la sécurité et la sûreté, ou en 2018 consacré au développement personnel, source d’optimisme et d’évolution. En 2019, WiN innove encore et change de format en proposant la première Convention WiN France.

WiN France met en valeur les « femmes exceptionnelles du nucléaire », et promeut des métiers du nucléaire pour attirer plus de femmes. L’énergie nucléaire est au cœur de différents secteurs d’activité et, comme toute autre industrie, a besoin de personnels qualifiés sur les plans techniques et de recherche (chercheurs, concepteurs, constructeurs, exploitants, personnels pour l’entretien, techniciens de maintenance, spécialistes environnement et déchets) et sur les fonctions supports (formation, gestion RH et financière, droit, commerce, communication), etc. Tous ces métiers se conjuguent au féminin.

 

WiN France organise sa première Convention annuelle, les 28 et 29 novembre 2019 sur les sites d’EDF LAB et du CEA à Saclay. Le thème est « Ambassadrices du Nucléaire ». Aline Des Cloizeaux, vous êtes Vice-Présidente de Win France. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La communication est au cœur des missions de WiN France. Après l’Assemblée générale de WiN France le 28 novembre matin, la convention se poursuivra l’après-midi avec une présentation de Valérie Faudon portant sur les conclusions de PIME 2019 et des idées/propositions pour donner l’envie de rejoindre le monde du nucléaire. Des ateliers seront ensuite proposés pour mettre en application ces recommandations. Trois ateliers sont axés sur les outils de communication – ou comment être plus présent sur les réseaux sociaux, comment préparer un pitch etc. Les trois autres porteront sur le partage des messages clés des fiches « Parler du Nucléaire » publiées par la SFEN. L’opportunité sera donnée d’étayer nos échanges, de vulgariser nos connaissances, et être plus à l’aise pour parler sur l’énergie nucléaire avec notre entourage ou sur les réseaux sociaux. Les animateurs et animatrices sont tous des passionnés de ces sujets !

Puis place au théâtre, avec « le Pacte des Sœurs », une pièce adaptée du roman de Natacha Henry, et interprétée par la Compagnie du Saut de l’Ange. Cette pièce revient sur l’enfance de Marie Skłodowska Curie et sa vocation scientifique.  

La matinée du 29 novembre sera dédiée à la visite du Centre de recherche pour l’innovation en imagerie cérébrale Neurospin. Le programme détaillé et les modalités d’inscription sont disponibles sur notre site. La Convention est ouverte à tous, hommes et femmes !

 

Depuis 2009, WiN France et EDF, partenaire principal, décernent le prix FEM’Energia pour encourager et soutenir financièrement des étudiantes et des femmes dans leur projet professionnel dans le secteur du nucléaire. C’est un succès grandissant. Dominique Mouillot, vous êtes Cofondatrice avec EDF DPN de ce prix. Parlez-nous de la dernière édition… mais aussi des objectifs 2020 ?

Le prix Fem'Energia s'adresse aux lycéennes, aux étudiantes et aux femmes travaillant dans le secteur du nucléaire et a pour vocation de promouvoir la place des femmes dans ces métiers en mettant en lumière des parcours exemplaires et inspirants. Il a également pour objectif de faciliter l'accès au premier emploi des étudiantes en proposant des contrats d'apprentissage, des stages et en les aidant à construire leur projet professionnel.
Pour sa 11ème édition, la cérémonie de remise des prix a eu lieu le 15 octobre dernier à Paris, dans une ambiance festive, en présence de 200 invités, avec en introduction une table ronde sur le thème « Femmes du nucléaire : vers un nouveau leadership ».

Si WiN France participe notamment à la sélection des dossiers, EDF et les partenaires industriels de l’événement ont eu le plaisir de remettre pas moins de 9 prix, dont 2 à des équipes de femmes.

L’édition 2020 doit nous permettre de maintenir le taux de participation des candidates, soutenues par leurs entreprises et de susciter de nouvelles vocations chez les jeunes filles. 

C’est l’opportunité pour moi de remercier chaleureusement la direction et les managers d’EDF pour leur engagement et leur confiance.

prix_win.jpg
 
 

Dominique et Aline, chaque année vous remettez le prix spécial WiN France à une professionnelle. A qui s’adresse ce prix ?

Ce prix récompense une femme au parcours professionnel exemplaire dans le secteur nucléaire : ingénieur, manager, proviseur, chercheur, directeur, directeur de site, etc. Pendant la cérémonie Fem’Energia, ce prix permet de présenter aux jeunes filles ce que pourrait être leur future carrière dans le nucléaire. Cette année, le prix WiN France a été décernée à Sophie Lemaire, Directrice générale de Westinghouse France.

patricia_schindler.jpg

 

Patricia Schindler, vous êtes Vice-présidente de WiN France. Quelles sont les raisons et motivations pour rejoindre le réseau WIN France ?

Adhérer à WiN France c’est bénéficier d’un réseau de proximité en région mais aussi aux niveaux national et international pour :

-faire partie d’une communauté scientifique et technique agissante et d’un réseau Business ; 
-contribuer au développement de la diversité et de l’égalité des sexes dans le secteur nucléaire ;
-promouvoir l’image des activités nucléaires auprès du grand public et des jeunes en leur présentant la diversité et l’utilité des applications des sciences nucléaires ;
-communiquer et témoigner auprès des jeunes femmes afin de rendre plus attractives les carrières dans le secteur nucléaire ;
-échanger de bonnes pratiques ;
-bénéficier d’un mentoring dans son développement de carrière ;
-fédérer les acteurs du réseau autour de problématiques communes pour être force de propositions auprès des pouvoirs publics.

Pour adhérer, c’est simple. Il suffit, en tant qu’adhérent à la SFEN, de sélectionner le groupe transverse WiN France lors de son adhésion SFEN ou via le site.

femenergia.jpg
Fem’Energia 2019 - crédit photo : Véronique FEL

 

[1] Evènement organisé chaque année en novembre à Colmar