25.04.2017

AREVA se positionne sur le marché américain du démantèlement

Par la rédaction et l'Ambassade de France aux Etats-Unis

AREVA Nuclear Materials et NorthStar ont annoncé la création de leur joint-venture ADP, qui associera toutes les compétences nécessaires (dans les domaines du management, de la régulation, de l’expertise technique et financière) pour mener à bien des projets d’assainissement-démantèlement d’installations nucléaires aux Etats-Unis.

ADP serait en cours de discussion avec divers exploitants afin d’opérer un transfert de propriété de centrales définitivement arrêtées avant d’en réaliser l’assainissement-démantèlement. La gestion des combustibles usés sera aussi assurée par ADP. Cette approche innovante du marché va permettre de proposer un éventail complet de l’expertise déjà démontrée d’AREVA et de NorthStar (démolition) et d’offrir aux exploitants une solution efficace, rapide et sûre pour démanteler leurs centrales arrêtées.

Le marché est prometteur puisque plusieurs réacteurs ont récemment été arrêtés du fait de la perte de compétitivité du nucléaire dans certains Etats américains ou vont l’être dans les années à venir. Après avoir engagé en novembre 2016 les négociations pour transférer Vermont Yankee (fermé fin 2014) à NorthStar (qui s’appuiera aussi sur AREVA NM), Entergy semble déjà en discussion avec ADP pour le transfert de Pilgrim et Palisades (qui pourraient fermer respectivement en 2018 et 2019) et la réalisation des opérations de démantèlement. Ces rachats (pour une somme symbolique), s’ils se finalisaient, s’accompagneraient du transfert des fonds de démantèlement.

Cet article est un résumé d'articles parus dans la presse. Il n'engage en aucun cas ni la responsabilité de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, ni celle de son Service nucléaire.