10.09.2018

6/7 - Les SMR au-delà de l’électricité

article_6.jpg
Par la rédaction

Les SMR ont le potentiel pour participer à la construction d’un monde sans carbone. Cette contribution passera évidemment par l’électricité, mais pas seulement, les SMR étant aussi en mesure de fournir d’autres applications également bénéfiques pour l’environnement : cogénération pour produire électricité et chaleur afin de produire hydrogène, eau douce ou chauffage pour les villes, accompagnement de la flexibilité du mix électrique ou encore alimentation des zones isolées.

Ces applications sont à l’étude, au point que certains SMR sont d’abord pensés pour y répondre. Avec leur taille réduite, leur sûreté passive et leur conception modulaire, l’intégration dans des environnements urbains ou périurbains des SMR est facilitée, en même temps que l’acheminement de la chaleur, l’une des principales barrières à l’utilisation de la cogénération nucléaire. Pour l’AIEA, qui la promeut depuis deux décennies, la cogénération nucléaire pourrait ainsi augmenter l’efficacité thermique des centrales nucléaires de plus de 30 % en réutilisant la chaleur perdue, et diminuer l’impact environnemental des secteurs des transports et du chauffage de plus de 35 %. Tour d’horizon du champ des possibles offerts par les SMR.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.