22.10.2019

34 villes mobilisées en simultané dans le monde pour valoriser l’énergie nucléaire

20191020-standup-nuclear-093.jpg
La rédaction (SFEN)

Parce que « le nucléaire est une énergie dense, propre et qui utilise significativement moins de surface au sol que toute autre source d’énergie », un groupement d’associations écologistes a organisé des rassemblements autour de Stand up for Nuclear, en simultané, dans 34 villes dans le monde[1], ce dimanche 20 octobre 2019. Une mobilisation réussie qui a permis de sensibiliser des centaines de passants sur l’importance de cette énergie dont le Monde ne pourra se passer pour atteindre les objectifs climatiques.

Stand up for Nuclear est une journée d’actions à l’initiative de Nuclear Pride Coalition, une alliance d’organisations indépendantes, issues de la société civile et d’hommes et de femmes défendant le maintien des centrales nucléaires existantes et le développement de l’énergie nucléaire au niveau mondial.

Nous sommes fiers de défendre cette "Cendrillon"

Michael Shellenberger, Président de l’ONG Environnemental Progress, à l’origine de ce mouvement qu’il veut mondial, avait choisi la France dimanche dernier, pour animer le 3ème Stand up for Nuclear, après Bruxelles en avril 2019 et Munich en octobre 2018 : « Nous sommes fiers de travailler pour que cette énergie fonctionne encore mieux au service de tous. Et nous sommes fiers de défendre cette « Cendrillon » qui est pour l’instant rejetée, laissée à l’écart, et qui pourtant offre de nombreux avantages. Il y a un an quand nous avons décidé d’organiser cet événement pour sensibiliser les citoyens aux Etats-Unis, beaucoup d’autres pays ont décidé de rejoindre le mouvement – qui se veut positif, inclusif -, et conduire cette bataille contre le changement climatique. Finalement, alors que nous parlons à Paris, 33 autres pays se mobilisent dans le même temps, de Johannesbourg à Buenos Aires, en passant par Londres, etc. Nous pensons que grâce à l’énergie nucléaire nous serons capables d’offrir aux générations actuelles et à venir, à nos enfants, la qualité de vie dont nous bénéficions aujourd’hui. L’histoire de l’humanité, c’est une évolution progressive et croissante de personnes qui tendent vers un accès partagé. Près d’un milliard de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’énergie et pour celles qui en bénéficient, 80 % de cette énergie vient des fossiles. 

20191020-standup-nuclear-139.jpg

Partout dans le monde, des centaines de messages de personnes de la société civile ou des organisations en faveur de l'énergie nucléaire ont été partagés sur Facebook ou twitter.
Ci-dessous quelques exemples de villes organisatrices de cette journée

 

australia.jpg
Ici, en Australie à Melbourne, où une chaîne TV s'est déplacée pour aller à la rencontre du Stand up for Nuclear. 

   

afrique.jpg
En Afrique, à Johannesbourg ou ici à Khartoum, la journée du 20 octobre est consacrée à des "cours" ludiques pour mieux comprendre l'énergie nucléaire.
 

 

finland.jpg
En Finlande, ici à Helsinki, un parlementaire "vert" participe activement au Stand up for Nuclear.
 

 seoul.jpg

A Séoul, on prend le temps d'expliquer l'énergie nucléaire et la raison pour laquelle le monde en aura besoin demain.
 

  aiea.jpg

A Mynttorget - Stockholm, Hans Blix, ancien directeur de l'AIEA a pris part au Stand up.  

Toronto

En Amérique du Nord, ici à Toronto, il s'agit de ne plus faire du nucléaire un tabou mais bien une déclaration... en faveur.
 
En savoir plus sur Environmental Progress
Cette ONG a été créée en 2016 par Michael Shellenberger lorsqu’il a réalisé « que les centrales nucléaires fermaient dans le monde entier, mettant en péril les objectifs de protection de l'environnement tout en offrant de bonnes conditions de vie aux personnes du monde entier ». Il avait remarqué que « de nombreux groupes de réflexion et organisations discutaient sans prendre aucune mesure » et a donc décidé de créer un mouvement en faveur de l’énergie nucléaire.
 
1.

Europe (Paris, Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Varsovie, Zurich, Stockholm, Trieste, Copenhague, Helsinki, Dublin, Trento, Londres, Milan, Madrid) ; Amérique du Nord (Berkeley, Toronto, Los Angeles, San Luis Obispo, Seattle, Washington D.C, Nanaimo, New York, Charlotte, Stamford) ; Asie (Taipei, Seoul, Manille, Mumbai) ; Amérique du Sud (Buenos Aires, Bariloche) ; Afrique (Johannesburg, Kartoum) ; Australie (Melbourne)