10.09.2018

3/7 - Le SMR bientôt dans le catalogue français

hay_edf_saclay_28.jpg
Par Tristan Hurel (SFEN)

Depuis 2012, la France développe son propre SMR, destiné à étoffer l’offre de réacteurs français à l’export, actuellement composée de l’ATMEA1 de moyenne puissance et de l’EPR de grande puissance. Autour d’EDF, le consortium français développe des innovations de rupture pour que ce petit réacteur soit l’un des plus compétitifs et des plus aboutis techniquement.

Dès 2012, la filière nucléaire française, soutenue par l’État et réunie autour du CEA, a commencé à plancher sur un projet de petit réacteur modulaire. Jusqu’en 2015, une étude de faisabilité a été menée, permettant de préciser les principes de base de conception du modèle de réacteur envisagé et les axes de développement nécessaires. Les conclusions de cette étude ont été favorables et ce consortium, qui réunit TechnicAtome, le CEA, Naval Group et EDF dans le cadre d’un accord de collaboration, a décidé de poursuivre un projet jugé technologiquement innovant et compétitif pour conquérir un marché international potentiel.

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.