26.03.2019

3/10 - Le nucléaire, une énergie économe en ressources

ill_valo-roumanie_cuivre-rosia-poieni_s4.jpg
Par la rédaction

Afin de sauver le fragile équilibre climatique de notre biosphère, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) préconise de réduire drastiquement les émissions de carbone, et ainsi limiter le réchauffement de deux degrés à l’horizon 2050.

De nombreux acteurs proposent une transition énergétique tablant, entre autres, sur une production d’électricité décarbonée dont les énergies renouvelables seraient le vecteur, au détriment des énergies fossiles, mais aussi du nucléaire. Pourtant, la réalité s’avère bien plus complexe.

Les ressources minérales et métalliques dans la production d’énergie

La transition énergétique est souvent associée à la réduction des émissions de carbone massivement produites par les énergies fossiles. L’urgence climatique transforme alors les énergies renouvelables en axes privilégiés de cette transition. Afin de quantifier l’empreinte carbone et environnementale d’une énergie, la question du cycle de vie mérite toutefois d’être posée, de la mine jusqu’au démantèlement, en passant par le recyclage. Concernant plus précisément l’amont du cycle, l’extraction, on parle des matières premières, métalliques ou minérales. En dehors d’une importante consommation de matières premières 

 

Prolongez la lecture de la RGN

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, abonnez-vous
à la Revue Générale Nucléaire.

La suite du dossier

michal_kurtyka.jpg

Pour nous donner une chance de limiter le réchauffement climatique à + 2 °C, voire à + 1,5 °C, la vocation de la COP 24 à Katowice était double.

c_edf_-_sasso_christel_.jpg

Depuis plusieurs années, des hausses records de température, des pics de canicule, des sécheresses prolongées, sont observés en France et dans le monde. Comment les centrales ...